Rechercher

Territoires palestiniens : Paris, Berlin, Madrid et Rome appellent au calme

Tout en reconnaissant à Israël "le droit de se défendre contre des agressions armées", les quatre pays estiment que le pays "doit le faire dans le respect du droit international"

Les forces de sécurité israéliennes menant une opération de recherche suite à une attaque par balle dans le village cisjordanien de Salem, près de Naplouse, le 2 octobre 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes menant une opération de recherche suite à une attaque par balle dans le village cisjordanien de Salem, près de Naplouse, le 2 octobre 2022. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

La France, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie se sont dit mercredi soir « vivement préoccupés par les tensions dans les Territoires palestiniens, y compris Jérusalem-Est », appelant les parties à éviter toute provocation et toute escalade de la violence.

« En 2022, plus de 120 Palestiniens et de 20 Israéliens ont été tués, et beaucoup d’autres blessés. Nous sommes également très préoccupés par la montée des violences, y compris de la part des « Israéliens, ont fait savoir les quatre pays par le biais d’un communiqué commun de leurs ministères des Affaires étrangères.

« Dans ce contexte, il est désormais crucial d’éviter toute nouvelle escalade. Nous exhortons toutes les parties à s’abstenir de toute provocation ou de toute action unilatérale, à réduire activement les tensions et à rétablir le calme », poursuit le communiqué.

Tout en reconnaissant à Israël « le droit de se défendre contre des agressions armées et de demander des comptes à leurs auteurs », les quatre pays estiment que le pays « doit le faire dans le respect du droit international et du droit international humanitaire. Le contrôle sécuritaire palestinien dans la zone A doit être facilité et une coordination de sécurité effective rétablie », est-il ajouté.

« Les tensions actuelles nous rappellent le besoin impérieux de reprendre les efforts politiques pour concrétiser la solution des deux Etats, seule solution à même de garantir de manière permanente aux Israéliens et aux Palestiniens la possibilité de vivre dans la paix et la sécurité », affirment encore les quatre pays.

Les violences se sont accrues ces derniers mois dans le nord de la Cisjordanie, les forces israéliennes multipliant les opérations à Naplouse et Jénine en représailles aux attaques anti-israéliennes meurtrières qui ont fait 19 morts au début de l’année.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...