Tests négatifs pour Netanyahu, le chef du Mossad et des officiels des Finances
Rechercher

Tests négatifs pour Netanyahu, le chef du Mossad et des officiels des Finances

Un grand nombre de responsables israéliens sont en quarantaine après la contamination au COVID-19 du ministre de la Santé ; Netanyahu reste à l'isolement

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pendant une conférence de presse sur le coronavirus au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 25 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pendant une conférence de presse sur le coronavirus au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 25 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été testé au coronavirus et les résultats sont négatifs, a fait savoir son bureau jeudi soir. Il avait été obligé de retourner en quarantaine après la révélation de la contamination au COVID-19 du ministre de la Santé Yaakov Litzman.

Le ministre des Finances, Moshe Kahlon, et le directeur-général de son ministère, Shai Babad, sont également négatifs au virus, a indiqué le ministère. Selon la Douzième chaîne, c’est également le cas du dirigeant du Mossad, Yossi Cohen.

Malgré les résultats, Netanyahu continuera à travailler depuis sa résidence de Jérusalem jusqu’à mercredi prochain, conformément aux instructions du ministère de la Santé et à l’avis de son médecin personnel, le docteur Tzvi Berkowitz.

Le diagnostic positif de Litzman a conduit de nombreux officiels israéliens à se placer à l’isolement.

Le directeur du ministère de la Santé, Moshe Bar Siman-Tov, devenu le visage de la lutte contre le coronavirus en Israël, qui tient des conférences de presse quotidiennes, a ainsi annoncé jeudi matin qu’il s’isolerait, après avoir récemment été en contact avec Litzman.

Sigal Sadetzki, directrice du la santé publique au sein du ministère de la Santé, est également entrée en quarantaine après avoir rencontré Litzman il y a peu.

Le dirigeant du Mossad, Yossi Cohen, dont l’agence de renseignements a contribué à l’obtention de matériel médical pour Israël, et le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat, qui a coordonné la réponse du gouvernement à la pandémie, ont aussi été envoyés en isolement.

Le chef d’Etat-major de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, travaille déjà, pour sa part, depuis son lieu de confinement après avoir rencontré un officier exposé. Il a été testé négatif au virus.

De gauche à droite : le professeur Sigal Sadetsky, chef des services publics de santé au ministère de la Santé ; le directeur-général du ministère, Moshe Bar Siman-Tov, et le ministre de la Santé Yaakov Litzman aux abords du Laboratoire central du ministère de la Santé au centre médical Sheba de Ramat Gan, le 4 février 2020. (Crédit : Flash90)

Sur ordre du ministère de la Santé, des dizaines de milliers d’Israéliens sont actuellement en quarantaine personnelle et obligatoire en raison d’une possible exposition au virus et le pays tout entier se trouve dans une situation de confinement presque total. La population n’est autorisée à sortir uniquement pour les besoins essentiels.

Le nombre de décès dus au COVID-19 en Israël a augmenté jeudi, passant à 37, et le nombre de personnes diagnostiquées avec le coronavirus est passé à 6 857.

La semaine dernière, Litzman avait assisté à une session de la Knesset et le personnel du Parlement examinera les images des caméras de sécurité pour voir qui est entré en contact direct avec le ministre. Plusieurs députés, et peut-être certains ministres, pourraient devoir se placer en quarantaine.

Netanyahu était sorti de quarantaine mercredi soir après avoir rencontré une conseillère qui avait contracté le Covid-19. Le Premier ministre, sa famille et plusieurs proches conseillers avaient été testés lundi dernier et les examens étaient revenus négatifs.

Litzman et Bar Siman Tov continueront à gérer la lutte nationale contre la pandémie depuis chez eux, selon le ministère de la Santé.

« Bar Siman-Tov restera en quarantaine dans un endroit spécial équipé d’un espace de travail et d’outils de communication adaptés », a précisé le ministère jeudi matin.

« Nous avions planifié une telle possibilité et nous nous y étions préparés. Je continuerai à gérer la situation avec mes collègues grâce aux outils numériques », a-t-il dit.

« Tout le monde peut avoir besoin d’être placé en quarantaine et nous devons respecter les ordres. Je continue à demander aux citoyens d’Israël de se conformer aux directives du ministère de la Santé », a ajouté Bar Siman-Tov.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le ministre de la Santé Yaakov Litzman, à Jérusalem, le 11 mars 2020. (Crédit : Flash90)

Litzman, 71 ans, et son épouse Chava ont été testés positifs au coronavirus, une maladie particulièrement dangereuse pour les personnes de plus de 65 ans.

Litzman, chef du parti ultra-orthodoxe Yahadout HaTorah, a joué un rôle important dans la gestion de la crise entraînée par la pandémie aux côtés de Netanyahu, assistant avec lui à des réunions essentielles même si le Premier ministre a pris soin à mettre en œuvre les mesures de distanciation sociale.

Litzman a été fréquemment mis en cause pour sa prise en charge de l’épidémie au sein de l’Etat juif.

Certains ont expliqué qu’il avait favorisé l’intérêt de la communauté orthodoxe à l’intérêt général dans sa lutte contre la pandémie. Il aurait ainsi cherché à faire reporter des restrictions plus dures sur les rassemblements publics, des limitations qui auraient été susceptibles de toucher les célébrations de Pourim, le mois dernier – et il aurait vivement combattu la décision prise, la semaine dernière, de faire fermer les synagogues.

Des reportages diffusés jeudi à la télévision ont cité des témoins qui ont révélé que Litzman avait contrevenu aux ordres donnés par son propre ministère et qu’il aurait assisté à des services de prière publics. Ces informations ont été démenties par le ministre de la Santé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...