Rechercher

Tibériade : 2,7 milliards de shekels pour revitaliser la « capitale » du nord

Il s'agit d'un programme conjoint des municipalités et du gouvernement pour stimuler le logement et les infrastructures publiques dans la ville ouverte sur la mer de Galilée

Vue de Tibériade et de la mer de Galilée, en 2019. (Crédit : Thomas Leirikh via iStock de Getty Images)
Vue de Tibériade et de la mer de Galilée, en 2019. (Crédit : Thomas Leirikh via iStock de Getty Images)

La ville de Tibériade, dans le nord du pays, vient d’obtenir 2,7 milliards de shekels pour la construction de nouveaux quartiers, pour un total de 7 400 logements.

Le budget comprend la construction de nouveaux espaces publics, parcs, routes et autres infrastructures, dans le cadre d’un programme conjoint du ministère israélien du Logement et de l’Autorité foncière israélienne.

Les parties ont signé un accord, à la fin du mois dernier, pour travailler de manière coordonnée afin de fournir le plus rapidement possible un grand nombre de logements et d’espaces commerciaux.

Des fonds seront également alloués à la mise en place de services publics et à la rénovation d’infrastructures existantes.

Ces fonds devraient accélérer le processus de construction et favoriser l’installation de nouveaux résidents. En contrepartie, la municipalité de Tibériade s’est engagée à rationaliser sa planification, limiter les procédures et accorder des permis de construire plus rapidement.

L’objectif est de revitaliser la partie orientale de la Galilée et dynamiser le centre-ville de Tiberiade, afin d’y attirer habitants et opportunités de travail.

Selon le ministre de la Construction et du Logement, Zeev Elkin, « ce programme devrait augmenter la population de Tibériade de 50 % … [Il ne s’agit] pas seulement de nouvelles constructions, mais d’une rénovation urbaine qui va changer le visage de la ville et transformer les vieux quartiers en lieux modernes. »

Un programme existe d’ores et déjà pour la Galilée occidentale.

La priorité mise sur Tibériade traduit la volonté de renforcer les opportunités dans toute la partie nord-est du pays.

Ce n’est pas la première fois que les autorités se lancent dans un projet de revitalisation et de développement de Tibériade.

La ville a réussi à s’imposer comme destination touristique de choix, en particulier pour les touristes chrétiens, mais elle a plus de mal à attirer habitants et entreprises.

Pourtant, le prix des logements y est sensiblement plus bas que dans bien d’autres régions d’Israël. Ainsi, un appartement de trois chambres (quatre pièces) s’y négocie entre 1 et 1,2 million de shekels, contre 4 millions de shekels en moyenne à Tel Aviv.

Ces nouveaux programmes pourraient intéresser les primo-acquéreurs, à la recherche d’un prix abordable, à condition que l’investissement se double de bonnes perspectives d’emploi pour soutenir la croissance.

Le maire par intérim de Tibériade, Boaz Yosef, a déclaré que la ville travaillait à l’obtention de ces fonds depuis de nombreuses années.

« Depuis des années, nous demandions ce coup de pouce du gouvernement et la confiance en Tibériade, pour qu’elle retrouve tout son lustre, le charme de la mer de Galilée. C’est cela la belle Tibériade, la ville que tout le monde veut voir s’épanouir et prospérer », a ajouté Yosef dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...