Tirs d’obus à partir du Yémen contre l’Arabie saoudite malgré la trêve
Rechercher

Tirs d’obus à partir du Yémen contre l’Arabie saoudite malgré la trêve

C'est le premier incident depuis l'entrée en vigueur de la trêve des frappes saoudiennes qui ont débuté le 26 mars

Des Yéménites se tiennent sur le site d'un raid aérien mené par l'Arabie Saoudite contre les rebelles Houthis près de l'aéroport de Sanaa le 26 mars 2015, qui a tué au moins 13 personnes. (Crédit : AFP / MOHAMMED HUWAIS)
Des Yéménites se tiennent sur le site d'un raid aérien mené par l'Arabie Saoudite contre les rebelles Houthis près de l'aéroport de Sanaa le 26 mars 2015, qui a tué au moins 13 personnes. (Crédit : AFP / MOHAMMED HUWAIS)

L’Arabie saoudite a annoncé que ses provinces du sud avaient été la cible mercredi de tirs d’obus depuis le nord du Yémen contrôlé par les rebelles chiites, malgré l’entrée en vigueur d’une trêve.

« Des obus sont tombés à 10H00 du matin, sur les régions de Najrane et Jazane » et il y a eu des « tirs de snipers Houthis », a annoncé le porte-parole du ministère de la Défense.

Ces obus et ces tirs n’ont pas fait de victime, a-t-il précisé, ajoutant que « les forces armées ont adopté une attitude de retenue par respect à la trêve humanitaire » entrée en vigueur mardi à 20H00.

C’est le premier incident armé annoncé par Ryad depuis le début de la trêve dans les frappes aériennes qu’une coalition, sous commandement saoudien, menait depuis le 26 mars contre les rebelles pro-iraniens pour les empêcher de prendre le contrôle de l’ensemble du territoire yéménite.

Depuis la fin mars, une dizaine de civils ont été tués dans le sud de l’Arabie saoudite par des tirs à partir du nord du Yémen, alors que 12 militaires ont péri dans des affrontements avec les rebelles à la frontière, selon les autorités saoudiennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...