Trente militaires auraient été infectés sur une base d’entraînement
Rechercher

Trente militaires auraient été infectés sur une base d’entraînement

L'armée a déclaré estimer que deux cadets avaient contracté le coronavirus pendant leur permission avant de le transmettre à d'autres soldats

La base Bahad 1 de l'armée israélienne, photo non datée (Crédit : armée israélienne)
La base Bahad 1 de l'armée israélienne, photo non datée (Crédit : armée israélienne)

L’armée israélienne a annoncé vendredi que 30 personnes avaient été infectées par le coronavirus à la suite d’une épidémie sur une base d’entraînement d’officiers dans le sud du pays.

Tsahal a rapporté dans un communiqué que deux cadets de la base « Bahad 1 » avaient été testés positifs, poussant des dizaines de personnes à entrer en quarantaine.

Les tests ultérieurs ont révélé que 30 personnes étaient porteuses du virus. Toutes étaient dans un état bénin ou ne présentaient aucun symptôme.

Des sources au sein de l’armée ont indiqué à la Douzième chaîne que les soldats auraient été contaminés pendant leur permission.

Des soldats israéliens donnent de la nourriture aux habitants de la ville de Bnei Brak dans le centre d’Israël. La ville a été largement coupée du reste du pays en raison de l’épidémie de coronavirus, le 5 avril 2020. (Crédit : Armée israélienne)

Selon le site d’information Walla, 90 personnes dans les rangs de l’armée ont été diagnostiquées avec le coronavirus jeudi, ce qui porte le nombre total de porteurs au sein de Tsahal à 382.

Au cours de la première vague au début de l’année, les militaires ont promulgué un certain nombre de restrictions et de protocoles pour essayer de réduire la transmission au sein des troupes.

En juin, l’armée a annoncé qu’elle revenait à un système dit de « capsule », dans lequel des efforts seraient faits pour maintenir les soldats en poste avec le même personnel, afin de limiter l’exposition à différents groupes d’individus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...