Trump n’a pas assisté au seder de Pessah tenu à la Maison blanche
Rechercher

Trump n’a pas assisté au seder de Pessah tenu à la Maison blanche

Le repas de Pessah a eu lieu, mais ni le président ni les membres juifs de sa famille proche n’y ont participé ; Un membre du cabinet s’est présenté, le secrétaire aux anciens combattants David Shulkin

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le président des Etats-Unis Barack Obama pendant un seder de Pessah organisé à la Maison Blanche pour famille, membres de l'équipe et amis, en 2015. (Crédit : Official White House Photo/Pete Souza)
Le président des Etats-Unis Barack Obama pendant un seder de Pessah organisé à la Maison Blanche pour famille, membres de l'équipe et amis, en 2015. (Crédit : Official White House Photo/Pete Souza)

WASHINGTON – La Maison Blanche a accueilli un seder de Pessah lundi soir pour son équipe, mais le président américain Donald Trump n’y a pas assisté.

Le seder a eu lieu dans la chambre des traités indiens dans le bâtiment du bureau exécutif Eisenhower, à quelques pas de l’aile ouest, et un repas casher a été servi, a déclaré la secrétaire de presse adjointe de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, au Times of Israël.

Les membres de la famille proche de Trump qui sont juifs – son beau-fils Jared Kushner et sa fille Ivanka Trump – n’étaient pas là et n’étaient, semble-t-il, pas en ville. Le seul membre juif du cabinet à y avoir assisté était David Shulkin, secrétaire aux Anciens Combattants.

Shulkin, ancien sous-secrétaire à la Santé dans ce même département, est l’un des rares survivants de l’administration d’Obama.

Au moment où le Seder se déroulait, Ivanka Trump a tweeté une photo d’elle, de Kushner et leurs trois enfants, avec un message de Pessah.

Les deux flux officiels et personnels de Twitter ont également publié des déclarations qui souhaitent aux Juifs du monde entier un bon Pessah en anglais et en hébreu.

Le seder de la Maison Blanche est devenu une tradition annuelle sous Obama, qui a accueilli le premier événement de ce genre il y a huit ans dans la vieille salle à manger familiale de la Maison Blanche.

Les nouvelles selon lesquelles l’administration Trump avait prévu de poursuivre la tradition a été rapportée pour la première fois par Jewish Insider.

Le lundi soir n’était pas la première fois qu’un seder avait lieu à la Maison Blanche sans la participation du président. Alors qu’Obama a lancé l’événement annuel, les membres du personnel de confession juive de l’administration de l’ancien président Bill Clinton ont organisé un seder dans la chambre des traités indiens en 1993 – auquel Clinton lui-même n’avait pas non plus assisté.

Cet événement a été orchestré par le Directeur de la conception et de la production de la Maison Blanche, Steve Rabinowitz, aujourd’hui président de Bluelight Strategies, un cabinet de communication qui travaille avec des organisations juives et des groupes démocratiques.

Obama avait proposé de mettre en place cette coutume après avoir participé à un seder de Pessah lors de sa campagne présidentielle de 2008, lorsqu’il a surpris les employés juifs de la campagne en organisant un seder impromptu dans la salle de bal d’un l’hôtel à Harrisburg, en Pennsylvanie.

En plus de sa famille immédiate, plusieurs fonctionnaires de l’administration Trump sont juifs, y compris le Directeur du Conseil économique national Gary Cohn, l’Envoyé spécial pour les négociations internationales Jason Greenblatt et le Conseiller principal Stephen Miller.

Le lundi soir a marqué la première nuit de Pessah pour les Juifs du monde entier, réunis pour l’événement festif autour du récit de l’histoire de l’exode des Juifs d’Egypte.

Les Juifs de Diaspora tiennent traditionnellement deux Seder, durant deux soirs consécutifs, alors que les Juifs en Israël n’en tiennent qu’un seul. Car les juifs de Diasopra ne vivent pas précisément en Israël.

Obama a souvent invité les membres juifs du personnel à se joindre à son seder, y compris David Axelrod et Ben Rhodes. Certains de ses assistants auraient consulté les chefs de la Maison Blanche sur des recettes familiales pour la cuisine traditionnelle de la Pâque juive.

Les membres non juifs de l’administration d’Obama, comme Valerie Jarrett, étaient connus pour se joindre au dîner aussi.

L’année dernière, le Seder de la Maison Blanche a été retardé jusqu’ après Pessah pour tenir compte du calendrier des déplacements d’Obama.

L’une des caractéristiques du seder d’Obama – qui a eu lieu chaque année durant ses huit ans à la présidence – était son utilisation omniprésente de la Haggadah Maxwell House et d’un verre de Kiddush que l’ancienne première Dame Michelle Obama avait reçu d’un rabbin à Prague.

Trump est le premier président à avoir des juifs parmi les membres de sa famille. Sa fille Ivanka a épousé Kushner, juif orthodoxe, en 2009. Avant de célébrer leur union, elle a subit un processus de conversion orthodoxe rigoureux.

Les époux – qui observent Shabbat et suivent la cacheroute – ont élevé leurs trois enfants, dont le plus jeune est né en mars dernier, selon les rites juifs.

Lorsque la famille a déménagé à Washington, elle a inscrit sa fille aînée Arabella dans une école juive et son fils Joseph dans l’école maternelle juive de Gan Hayeled, à la Congrégation d’Adas Israël, la plus grande synagogue conservatrice de la capitale nationale.

Les deux travaillent maintenant dans l’administration; Kushner est un conseiller principal du président et Ivanka, depuis la semaine dernière, est une assistante officielle du président.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...