Tsahal arrête 2 Arabes israéliens pour trafic d’armes et drogue depuis le Liban
Rechercher

Tsahal arrête 2 Arabes israéliens pour trafic d’armes et drogue depuis le Liban

Le père et son fils ont été trouvés en possession de 36 kg de hashish, 15 armes de poing, et d'autres armes potentiellement destinées à des attaques terroristes

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un enquêteur israélien déballe des briques de haschich introduites en contrebande dans le pays depuis le Liban le 2 juin 2021. (Crédit: Forces de défense israéliennes)
Un enquêteur israélien déballe des briques de haschich introduites en contrebande dans le pays depuis le Liban le 2 juin 2021. (Crédit: Forces de défense israéliennes)

Hier, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté un père et un fils arabes israéliens soupçonnés d’avoir introduit en contrebande une grande quantité de haschich et d’armes à feu en provenance du Liban, potentiellement au nom de l’organisation terroriste Hezbollah, selon l’armée.

Les suspects ont été trouvés en possession de 15 armes de poing, de dizaines de chargeurs de munitions et d’environ 36 kilogrammes de haschich, une forme transformée de marijuana. Au total, l’armée affirme que la contrebande équivaut à environ 2 millions de shekels (500 000 euros).

« L’armée israélienne enquête – entre autres – afin de déterminer si la tentative de contrebande a été menée avec l’aide du groupe terroriste Hezbollah », a déclaré l’armée.

Bien que la plupart des armes à feu illégales en Israël soient utilisées à des fins criminelles, et pas nécessairement à des fins terroristes, les services de sécurité israéliens pensent qu’au moins certaines de ces armes étaient destinés à être utilisés dans des attaques terroristes orchestrées par le Hezbollah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...