Tsahal utilise des drones autonomes contre les engins incendiaires de Gaza
Rechercher

Tsahal utilise des drones autonomes contre les engins incendiaires de Gaza

GOSHAWK, développé par RoboTiCan, basé à Beer Sheva, identifie et neutralise les menaces aériennes incendiaires sans intervention humaine

Des réservistes de l'armée de l'air utilisent des drones pour repérer et abattre des ballons et des cerfs-volants en provenance de Gaza qui sont équipés de matériaux inflammables pour incendier les champs israéliens, le 7 juin 2018. (Capture d'écran de Hadashot News)
Des réservistes de l'armée de l'air utilisent des drones pour repérer et abattre des ballons et des cerfs-volants en provenance de Gaza qui sont équipés de matériaux inflammables pour incendier les champs israéliens, le 7 juin 2018. (Capture d'écran de Hadashot News)

L’armée israélienne a commencé à utiliser un système de drones autonomes pour contrer la menace des cerfs-volants et des ballons incendiaires dans la bande de Gaza, a signalé Hadashot TV mardi.

Le système GOSHAWK, développé par RoboTiCan, basé à Beer Sheva, utilise des capteurs optiques pour identifier le lancement des engins incendiaires aéroportés, puis lance un autre drone pour intercepter la menace et la neutraliser – un processus que le système gère du début à la fin sans aucune intervention humaine.

Le système a été utilisé sur le terrain ces dernières semaines et a connu un certain succès.

Le PDG de RoboTiCan, Hagai Balshai, a déclaré à Hadashot que le système a été développé à l’origine pour contrer les menaces potentielles des drones, mais qu’il a maintenant été converti pour faire face au problème des incendies criminels.

Depuis plusieurs mois, les Gazaouis font régulièrement voler des cerfs-volants et des ballons équipés de conteneurs de carburant en combustion, et parfois d’explosifs, vers Israël.

La tactique du cerf-volant a été initiée dans le cadre de la « Marche du retour » hebdomadaire à la barrière frontalière, qui a commencé le 30 mars.

Depuis lors, elle est devenue une menace quotidienne, les engins calcinant des milliers d’hectares de forêts, de terres agricoles et de broussailles israéliennes. Quelque 1 000 hectares de réserves naturelles et de parcs nationaux ont été détruits.

Mardi, des ballons incendiaires en provenance de Gaza ont atterri dans une cour d’école maternelle dans une localité israélienne, près de la frontière, alors que les enfants jouaient dehors, et dans une école primaire fermée pour les vacances d’été dans une autre localité. Personne n’a été blessé.

Au total, 26 incendies ont été déclenchés par des engins incendiaires provenant de Gaza au cours de la journée de mardi.

L’armée a indiqué que des centaines d’engins incendiaires ont été détruits par l’utilisation de drones – bien que la plupart aient été actionnés par des hommes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...