Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

« Tu me manques tant que j’en ai mal au cœur » – mère d’une otage dont c’est l’anniversaire

Liri Albag, toujours aux mains du Hamas, marque son 19e anniversaire dimanche 4 février ; sa mère a écrit une tribune sur Ynet qui lui est adressée

Shira Albag, deuxième à gauche et sa fille Shai brandissant une photo de Liri Albag sur la "Place des Otages", à Tel Aviv, le 20 janvier 2024. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Shira Albag, deuxième à gauche et sa fille Shai brandissant une photo de Liri Albag sur la "Place des Otages", à Tel Aviv, le 20 janvier 2024. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Shira Albag, la mère de l’otage Liri Albag, qui a eu 19 ans et qui est toujours en captivité, a écrit une tribune sur Ynet dimanche qui lui est adressée.

« Ma Liri, tu as 19 ans aujourd’hui, et je ne peux même pas décrire à quel point tu nous manques à la maison », a-t-elle écrit.

« Avant chaque anniversaire, un mois avant, les préparatifs commencent, on commande des ballons, des gâteaux, des serviettes, des gobelets, et même un bouquet de fleurs aux couleurs assorties – en un mot, tu rends toute la maison folle de préparatifs », a écrit Shira.

« Et maintenant, c’est calme. Il n’y a plus rien. Il n’y a pas de musique à la maison parce que c’est toi qui en es chargée. Il n’y a pas de photos parce que tu es la seule à en prendre. Il n’y a pas de bruit de cuisine au milieu de la nuit. Il n’y a pas le bruit des portes qui s’ouvrent et se ferment quand tu vas et viens. Tu me manques tant que j’en ai mal au cœur. »

Liri a été prise en otage par des terroristes palestiniens du Hamas le 7 octobre.

Liri Albag, prise en otage par les terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

La dernière fois que Shira a entendu sa fille, c’était à 6h30 ce jour-là, lorsque Liri lui a dit qu’elle se trouvait dans un miklat – abri antiatomique – de campagne, pour se protéger des tirs de roquettes.

C’est la dernière fois que Shira a eu des nouvelles de sa fille. Elle pensait que sa fille se trouvait dans l’un des hôpitaux.

Shira est aujourd’hui très engagée dans les manifestations qui se déroulent devant le ministère de la Défense.

Elle avait confié à Yediot Aharonot qu’elle avait repris espoir après l’avoir vue vivante sur une vidéo publiée sur Telegram par le groupe terroriste palestinien, dans laquelle ils l’avaient identifiée au moment de son enlèvement par le Hamas.

La guerre à Gaza a éclaté lorsque le Hamas a envoyé quelque 3 000 terroristes du Hamas ont fait irruption dans le sud d’Israël par la frontière de Gaza pour mener une attaque brutale au cours de laquelle ils ont tué près de 1 200 personnes. Les terroristes ont également pris en otage 253 personnes, pour la plupart des civils, dont le plus jeune a un an.

En réponse à cette attaque, la plus meurtrière de l’histoire du pays et la pire menée contre des Juifs depuis la Shoah, Israël a juré d’anéantir le Hamas et de mettre fin à son règne de seize ans, et a lancé une opération aérienne suivie d’une incursion terrestre dans la bande de Gaza, qui a commencé le 27 octobre.

132 des otages enlevés par le Hamas et ses complices le 7 octobre sont encore à Gaza, mais certains ne sont plus en vie – après la remise en liberté de 105 civils au cours d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre.

Quatre otages avaient été libérées avant cela, et une soldate avait été secourue par l’armée israélienne. Les corps sans vie de huit otages ont également été retrouvés et trois otages ont été tués par erreur par l’armée le 15 décembre.

L’armée a confirmé le décès de 28 otages – notamment de deux captifs dont la mort a été annoncée mardi – qui se trouvaient encore à Gaza, citant de nouveaux renseignements et autres informations obtenues par les militaires en opération sur le terrain, au sein de l’enclave côtière. Une personne est encore considérée comme portée disparue depuis le 7 octobre et son sort reste indéterminé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.