Turquie : Decathlon se met à l’arc-en-ciel, pluie d’injures homophobes
Rechercher

Turquie : Decathlon se met à l’arc-en-ciel, pluie d’injures homophobes

Tandis que certains internautes ont appelé au boycott de l'enseigne, d'autres l'ont soutenue, utilisant le hashtag "Decathlon n'est pas seul"

Des drapeaux de l'enseigne de sport Décathlon, le 27 février 2019. (Crédit : Pascal GUYOT / AFP)
Des drapeaux de l'enseigne de sport Décathlon, le 27 février 2019. (Crédit : Pascal GUYOT / AFP)

L’enseigne de sport française Decathlon était confrontée vendredi en Turquie à des appels au boycott mais aussi des témoignages de sympathie sur les réseaux sociaux, pour avoir publié des messages de soutien aux LGBT.

Tout est parti d’un message partagé lundi sur Instagram et LinkedIn par Decathlon en Turquie. La marque y a publié son nom écrit aux couleurs de l’arc-en-ciel, symbole des LGBT, avec le message suivant : « Toutes les couleurs sont les bienvenues à Decathlon. »

Cette initiative a provoqué des réactions virulentes et souvent homophobes de la part de nombreux internautes utilisant le mot-dièse « Decathlon boycott ».

« Nous ne permettrons pas à Decathlon de sacraliser les LGBT. Personnellement, je vais boycotter Decathlon », a déclaré jeudi soir sur Twitter un internaute avec plus de 180 000 abonnés.

View this post on Instagram

Onur Ayı kapsamında, Decathlon Türkiye Linkedin ve Instagram Kariyer hesaplarımızdan, çalışma ortamımızın çeşitliliği ve kapsayıcılığı ile ilgili yapmış olduğumuz paylaşıma gelen tepki ve yorumlar bizi çok şaşırttı ve üzdü. Ayrımcılığın her çeşidine karşıyız. Decathlon Türkiye olarak; din, dil, ırk, cinsiyet, cinsel kimlik ve yönelim fark etmeksizin, herkesin kendini ifade edebileceği ve kendi olabileceği bir ortama sahibiz ve bununla gurur duyuyoruz. Başka türlüsünü de zaten düşünemiyoruz. İnsan Hakları Evrensel Beyannamesi’nde de yer aldığı üzere, ‘’Bütün insanlar özgür, onur ve haklar bakımından eşit doğarlar’’. Hiçbir şirket, birey, hatta hiçbir kuvvet, bu hakkı kişilerin elinden alamaz. Ayrımcılığın farklı şekillerde dünyayı nasıl bir kaosa sürüklediğini gördüğümüz bu günlerde, herkesi daha duyarlı ve kapsayıcı olmaya davet ediyoruz. Biz tüm renkleri içerisinde barındıran ve çeşitliliğe kucak açmış, insana insan olduğu için değer veren duruşumuzun her zaman gururla arkasındayız. Sporun birleştirici gücüne inanıyoruz!

A post shared by Decathlon Türkiye (@decathlonturkey) on

Une éditorialiste proche du gouvernement de Recep Tayyip Erdogan, Hilal Kaplan, a elle aussi appelé au boycott.

Mais d’autres internautes volaient au secours de la marque, en utilisant le mot-dièse « Decathlon n’est pas seul ».

Face aux réactions hostiles, Decathlon a fait part jeudi de sa « surprise » et de sa « peine ».

« Nous sommes contre toute forme de discrimination (…) Nous croyons au pouvoir unificateur du sport », a déclaré l’entreprise dans un communiqué.

La police anti-émeutes turque bloque les routes vers l’avenue Istikjlal pour les militants LGBT alors que ces derniers tentent de se rassembler pour une marche des fiertés, interdites par le gouvernorat, à Istanbul, le 25 juin 2017. (Crédit : AFP Photo/Bulent Kilic)

La Turquie est l’un des rares pays musulmans où l’homosexualité n’est pas réprimée par la loi. En revanche, l’homophobie et la transphobie y sont répandues et les associations LGBT font régulièrement état d’agressions.

La marche des fiertés d’Istanbul, qui rassemblait autrefois plusieurs milliers de personnes, est en outre interdite depuis plusieurs années.

La marche des Fiertés d’Istanbul, en 2013. (Crédit : Glenn Cloarec/The Times of Israël)

Decathlon, l’un des plus gros vendeurs d’équipements sportifs au monde, s’était déjà retrouvé au cœur d’une polémique l’an dernier, en France, après avoir voulu mettre en vente un « hijab de sport ».

Devant les virulentes critiques émanant de presque tous les partis politiques, mais aussi les injures et les menaces, la marque avait fait marche arrière et décidé de ne pas commercialiser ce produit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...