Rechercher

Un ado palestinien accusé de terrorisme et tentative de meurtre à Tel Aviv

Le jeune homme avait commis un attentat à l'arme blanche dans un hôtel de Tel Aviv le mois dernier, faisant 4 blessés légers

Les secouristes de Magen David Adom sur la scène d'une attaque terroriste dans un hôtel de Tel Aviv, le 23 avril 2017. (Crédit : Magen David Adom)
Les secouristes de Magen David Adom sur la scène d'une attaque terroriste dans un hôtel de Tel Aviv, le 23 avril 2017. (Crédit : Magen David Adom)

Un adolescent palestinien a été inculpé pour terrorisme et pour répondre de quatre chefs d’inculpation pour tentative de meurtre pour avoir commis une attaque au couteau le mois dernier à Tel Aviv.

Selon l’acte d’inculpation, Imag Agbar, 18 ans, originaire de Naplouse, a avoué avoir comploté l’attentat à l’arme blanche commis dans le hall du Leonardo Beach hotel le 23 avril. Il avait utilisé des cisailles.

Quatre personnes, dont un septuagénaire et une femme d’une cinquantaine d’années, avaient été hospitalisées pour des blessures légères.

L’inculpation note qu’Aqbar a déclaré aux enquêteurs qu’il avait décidé de « tuer des Juifs parce qu’ils sont Juifs, et pour que, lorsqu’il sera arrêté ou tué, il soit considéré comme un héros ou un martyr. »

Des responsables de la Défense ont annoncé ultérieurement qu’Aqbar était entré en Israël depuis la Cisjordanie grâce à un permis de groupe de vingt-quatre heures connu sous le nom de « Natural Peace Tours », qui est censé aider à construire les relations entre Palestiniens et Israéliens.

Au mois de décembre, il avait franchi la ligne verte et était entré en Israël avec l’intention de commettre un attentat à l’arme blanche sur la Mer morte. Toutefois, lorsque le chauffeur du taxi qu’il avait pris lui avait dit qu’il n’y aurait que peu de touristes ce jour-là, il avait décidé de faire demi-tour.

L’acte d’inculpation précise également qu’au mois de mars, Aqbar avait déterminé que Tel Aviv serait un endroit plus approprié pour prendre pour cible des Israéliens. Il avait donc commencé à préparer l’attentat en prenant contact avec le « Natural Peace Tours » et en étudiant le front de mer en utilisant Google Maps.

Il a appris à aiguiser sa boucle de ceinture de manière à la transformer en un couteau artisanal qui pourrait traverser sans difficultés les contrôles de sécurité israéliens.

Lorsqu’il est revenu une nouvelle fois en Israël le 23 avril, il a abandonné le groupe qu’il accompagnait à la première occasion afin de perpétrer son attaque. Après avoir poignardé les quatre victimes, il a été appréhendé par la police alors qu’il fuyait le Leonardo.

Des centaines de Palestiniens se sont ultérieurement vus refuser des autorisations d’entrée en Israël pour assister à un service de commémoration israélo-palestinien la semaine dernière en raison de l’attentat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...