Rechercher

Un Arabe israélien condamné à 10 ans de prison pour l’agression d’un Juif à Akko en 2021

Adham Bashir a été condamné dans le cadre d'une négociation de peine suite à l'attaque de Mor Ganashvili ; "Ils ont tué une partie de mon âme", a déclaré la victime

Adham Bashir, qui a été condamné pour son rôle dans l'attaque de Mor Ganashvili en 2021, assistant à l’énoncé de sa sentence au tribunal de district de Haïfa, le 28 novembre 2022. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
Adham Bashir, qui a été condamné pour son rôle dans l'attaque de Mor Ganashvili en 2021, assistant à l’énoncé de sa sentence au tribunal de district de Haïfa, le 28 novembre 2022. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Un Arabe israélien a été condamné lundi à 10 ans de prison pour son rôle dans l’agression collective d’un résident juif d’Akko lors des émeutes de mai 2021 qui ont laissé la victime, Mor Ganashvili, avec des blessures permanentes et potentiellement mortelles.

Le tribunal de district de Haïfa a également ordonné à Adham Bashir, 24 ans, de verser 150 000 shekels de dommages et intérêts à Ganashvili.

Bashir, qui réside également dans la ville côtière, a reconnu le crime et a été condamné, dans le cadre d’une négociation de peine, pour agression aggravée en tant qu’acte terroriste, tentative d’agression aggravée et émeute.

Il a été reconnu coupable d’avoir jeté une pierre sur la voiture de Ganashvili, d’avoir brisé sa vitre avec une massue et d’avoir participé au passage à tabac en bande après que la victime est sortie du véhicule pour tenté de fuir les lieux.

« L’accusé tenait une matraque et avait l’intention de causer des blessures graves à [Ganashvili] pour des raisons idéologiques nationalistes », a déclaré le président du tribunal, notant que la peine était plus légère qu’elle aurait pu l’être parce que l’accusé avait avoué et semblait montrer des regrets.

Les procureurs avaient requis une peine de prison de 10 à 13 ans.

Mor Ganashvili, qui a été gravement blessé lors d’une attaque à Akko en 2021, arrivant pour la condamnation de l’un de ses agresseurs, au tribunal de district de Haïfa, le 28 novembre 2022. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Ganashvili, qui a été attaqué alors qu’il conduisait une voiture qui arborait des drapeaux israéliens, a remercié les procureurs et les juges pour la peine sévère.

« Chaque juge en Israël doit apprendre par l’exemple et commencer à statuer de manière juste. Nous ne vivons pas en Diaspora ici », a-t-il déclaré en faisant référence à la dispersion du peuple juif en dehors d’Israël.

« Les Juifs qui se promènent avec un drapeau israélien ne devraient pas être assassinés », a-t-il ajouté. « Certes, je n’ai pas été assassiné, mais ils ont tué une partie de mon âme. »

Ganashvili a déclaré aux journalistes qu’il avait pleuré des larmes de joie à l’annonce de la sentence.

Mor Ganashvili, qui a été gravement blessé lors d’une attaque à Akko en 2021, arrivant pour la condamnation de l’un de ses agresseurs, au tribunal de district de Haïfa, le 28 novembre 2022. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

En septembre, l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a déclaré avoir inculpé trois autres suspects dans cette affaire.

Ces arrestations portent à huit le nombre total de suspects arrêtés ou poursuivis pour l’agression de Ganashvili, qui a été battu avec des barres de fer et d’autres objets contondants le rendant inconscient et ayant provoqué deux hémorragies cérébrales et une hémorragie interne, parmi de nombreuses autres blessures.

Les émeutes d’Akko s’inscrivent dans une série de violentes perturbations intercommunautaires, notamment dans les villes mixtes d’Israël, qui ont eu lieu dans les jours qui ont suivi le déclenchement de la dernière guerre entre Israël et le groupe terroriste du Hamas à Gaza, le 10 mai dernier 2021.

Mor Ganashvili, un Israélien qui a été agressé par une foule arabe, à l’hôpital de Galilée, le 14 mai 2021. (Autorisation)

Selon l’acte d’accusation, les suspects faisaient partie des émeutiers masqués qui ont parcouru les rues d’Akko dans la nuit du 12 mai, lançant des pierres et des feux d’artifice sur les policiers et détruisant des biens publics.

Ils avaient érigé un barrage routier à l’aide de meubles et d’autres objets, que Ganashvili avait croisé alors qu’il se rendait en voiture chez sa mère, pour laquelle il s’inquiétait en raison des émeutes en cours.

Les émeutiers avaient vandalisé la voiture de Ganashvili, qui arborait des drapeaux israéliens, avec des pierres et d’autres objets, ce qui lui avait fait perdre le contrôle de son véhicule, l’entraînant directement dans un mur.

Ganashvili a été secouru par un autre résident arabe d’Akko, Fadi Qassem, un infirmier qui lui avait donné les premiers soins et avait contribué à lui sauver la vie avant que les forces de sécurité et les secouristes ne le transportent d’urgence à l’hôpital.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.