Un artiste iranien menacé de mort pour ses prises de positions politiques
Rechercher

Un artiste iranien menacé de mort pour ses prises de positions politiques

Leonardo Bahram Tajabadi rend hommage à un poète homosexuel iranien assassiné en 1992, en duo avec une chanteuse israélienne

Leonardo Tajabadi (Crédit : Capture d'écran/Youtube)
Leonardo Tajabadi (Crédit : Capture d'écran/Youtube)

Un chanteur lyrique iranien, Leonardo Bahram Tajabadi, est menacé de mort par le régime politique de son pays d’origine.

Leonardo Bahram Tajabadi habite aujourd’hui à Strasbourg. Arrivé en France en 2005 pour devenir baryton, il a été étudiant au Conservatoire de Rachmaninov de Paris.

Le chanteur reçoit depuis octobre 2015 des courriers le menaçant de mort suite à ses prises de positions politiques de défense des droits des femmes et des homosexuels.

Ces menaces font également suite au duo qu’il forme avec une chanteuse israélienne.

Leonardo Bahram Tajabadi interprète une chanson avec Farzaneh Kohen qui a été enregistrée à la fois en Israël et en France. Les deux artistes rendent hommage au poète iranien homosexuel Fereydoun Farrokhzad, assassiné en 1992 alors qu’il s’était réfugié en Allemagne.

Selon Leonardo Bahram Tajabadi cette chanson interprétée en Perse et en Hébreux a pour vocation de rapprocher les peuples, « pour l’amitié entre nos deux peuples », témoigne-t-il sur le site L’Obs Le Plus.

« Avant la révolution islamiste, à l’époque du Shah, beaucoup d’Iraniens juifs vivaient dans le royaume alaouite. Avec l’arrivée de l’ayatollah Khomeini, ils ont fui en Israël ou les pays d’Europe. C’est le cas de nombre de mes amis. C’est ce qui a été le moteur de ma collaboration avec Farzaneh Kohen : prôner la paix entre nos deux pays, dans nos langues respectives, pour que notre message soit audible par nos deux peuples, » a ajouté l’artiste auprès de L’Obs Le Plus.

Selon la police française, rapporte un reportage de France 3, les menaces de mort pourraient venir des services secrets iranien.

Muni pendant dix années d’un visa étudiant pour rester en France, Leonardo Bahram Tajabadi a fait une demande d’asile politique auprès de la France en novembre 2015. Le baryton déclare avoir peur de retourner en Iran. Selon ses propos, il ne pourra plus jamais y retourner.

Comme tout demandeur d’asile, l’artiste iranien ne peut pas sortir du territoire français. Il ne peut également plus travaillé dans l’hexagone en attendant la reconnaissance de son statut.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...