Un avocat tunisien dénonce des profanations de tombes juives à Sousse
Rechercher

Un avocat tunisien dénonce des profanations de tombes juives à Sousse

"Qu’ont-ils fait pour qu’on marchande avec leur sommeil éternel ?", s'interroge Yves Kamhi, qui estime que les profanations pourraient avoir pour origine le trafic de marbre

Une pierre tombale endommagée au cimetière israélite de Sousse. (Crédit : Yves Kamhi / Facebook)
Une pierre tombale endommagée au cimetière israélite de Sousse. (Crédit : Yves Kamhi / Facebook)

Dans un post Facebook publié dimanche, l’avocat tunisien Yves Kamhi, inscrit à l’Ordre national des avocats de Tunisie, a déploré la profanation de tombes juives au cimetière israélite de Sousse. Il a accompagné son message de plusieurs photos.

« À chaque décès on ressent l’amertume du départ, mais aussi l’amertume de ce qu’on fait des tombes de nos parents à travers ces actes de destruction. Qu’ont-ils fait pour qu’on marchande avec leur sommeil éternel ? », a écrit l’avocat – un message relayé par plusieurs médias tunisiens, dont les sites Business News, Kapitalis ou encore Espace Manager.

Deux hashtags dans son message faisaient également référence au « trafic de marbre » et à la « sorcellerie ».

Décrit dans un long portrait par le site Inkyfada comme le « gardien du trésor des Juifs en Tunisie », Yves Kamhi est présenté comme un Tunisien « de confession juive et de culture musulmane ».

مع كل وفاة نتذوق مرارة الفقد ومرارة ما يفعل بقبور اباءنا من تحطيم وتهشيم وتشويه ونخر للذكرى…ماذا فعل هؤلاء حتى تقع المتاجرة بسباتهم الابدي؟#تجارة_الرخام#ممارسة_الشعوذة

פורסם על ידי ‏איב קמחי‏ ב- יום ראשון, 1 במרץ 2020

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...