Un cadet juif de la Marine américaine et une PDG morts dans l’accident de Amtrak
Rechercher

Un cadet juif de la Marine américaine et une PDG morts dans l’accident de Amtrak

Justin Zemser était vice-président du club de cadets juifs de l'école navale et Rachel Jacobs dirigeait une start-up

Justin Zemser avec sa mère, Susan, sur une photo publiée sur sa page Facebook en Novembre 2014. (Crédit photo: Facebook)
Justin Zemser avec sa mère, Susan, sur une photo publiée sur sa page Facebook en Novembre 2014. (Crédit photo: Facebook)

WASHINGTON – Justin Zemser, un cadet juif à l’Academie navale américaine et Rachel Jacobs, PDG d’une société technologique dans le domaine de l’éducation, font partie des sept personnes qui ont été tuées quand un train de la société Amtrak a déraillé mardi soir près de Philadelphie.
 
Zemser, âgé de 20 ans, qui était vice-président du club des aspirants de l’académie et receveur de l’équipe de football américain de l’école, rentrait chez lui dans le quartier Far Rockaway du Queens quand le train a déraillé.

Rachel Jacobs, âgée de 39 ans, une autre passagère juive dans le train, avait été portée disparue, puis déclarée morte mercredi. Elle était la PDG d’ApprenNet, une société des technologies de l’éducation basée à Philadelphie.

« C’était un fils, neveu et cousin aimant qui était très porté vers la communauté », a déclaré Susan, la mère de Zemser, en s’adressant en pleurs à la presse mercredi matin. Elle a décrit son fils, qui avait récemment célébré son 20e anniversaire, dans une brève interview sur CBS News, comme « l’enfant le plus merveilleux ». La famille a par la suite demandé le respect de sa vie privée.

« Cette tragédie nous a bouleversé de la pire façon et nous souhaitons passer cette période de deuil avec notre famille proche et nos amis », a écrit la famille dans un communiqué. « Pour le moment, nous demandons des médias le respect de notre vie privée ».

Le secrétaire à la Marine Ray Mabus a décrit Zemser comme un « membre crucial » de l’institution, selon NBC News.

Il y a quelques mois, Zemser avait visité pour la première fois Israël avec d’autres cadets de l’Académie navale dans le cadre d’un programme organisé par l’association des Amis de l’Aumonerie Israélite de l’Académie navale.

Jacobs, mère d’un enfant et dont la propre mère, Gilda Jacobs, est une ancienne sénatrice du Michigan, avait été portée disparue une grande partie de la journée de mercredi, mais sa famille a confirmé qu’elle faisait partie des sept tués dans l’accident.

Rachel Jacobs (à droite), avec son mari. Jacobs avait été portée disparue après l'accident de train qui a tué au moins six personnes et blessé plus de 200 autres le 12 mai 2015. (Crédit photo: JTA / Facebook)
Rachel Jacobs (à droite), avec son mari. Jacobs avait été portée disparue après l’accident de train qui a tué au moins six personnes et blessé plus de 200 autres le 12 mai 2015. (Crédit photo: JTA / Facebook)

« Ceci est une tragédie impensable », a déclaré sa famille dans un communiqué publié par le Washington Post. « Rachel était une merveilleuse mère, fille, sœur, épouse et amie. Elle se consacrait à sa famille, à sa communauté et à la poursuite de la justice sociale. Nous ne pouvons pas imaginer la vie sans elle. Nous demandons respectueusement le respect de notre vie privée afin que nous puissions commencer le processus de deuil ».

Selon le National Transportation Safety Board, le train roulait à une vitesse dépassant 160 km/h quand il a atteint une courbe sur laquelle la vitesse est limitée pour les trains à 80 km/h.

Le personnel paramédical a noté que les passagers assis vers l’avant du train ont subi les blessures les plus graves. Un wagon à l’avant du train a été anéanti au point de devenir pratiquement reconnaissable.

L’accident est survenu sur la ligne du chemin de fer de passagers la plus utilisée en Amérique du Nord, qui relie Washington à New York.

Sept personnes ont été confirmées mortes, avec deux autres toujours portées disparues.

Près de 24 heures après l’accident, les sauveteurs travaillaient encore sur l’épave mercredi soir à la recherche d’éléments de preuve et de victimes supplémentaires.

Plus de 200 autres passagers – la grande majorité des quelque 240 passagers du train – ont été blessés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...