Israël en guerre - Jour 59

Rechercher

Un commandant du Hamas tué, alors que les tirs de roquettes sur le sud reprennent

Plus de 100 cibles terroristes ont été frappées dans la nuit ; les résidents de Sderot commencent à évacuer ; Hagari affirme que "la priorité absolue est de libérer les otages"

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des pompiers israéliens inspectant le site touché par une roquette provenant de la bande de Gaza dans la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 15 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Des pompiers israéliens inspectant le site touché par une roquette provenant de la bande de Gaza dans la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, le 15 octobre 2023. (Crédit : Jack Guez/AFP)

L’armée a déclaré dimanche avoir tué un autre commandant du groupe terroriste palestinien du Hamas qui a mené les attaques meurtrières contre les communautés du sud d’Israël le week-end dernier, alors qu’Israël s’apprête à évacuer une ville frontalière avant l’incursion terrestre de la bande de Gaza prévue par l’armée israélienne.

À l’approche de cette incursion, l’armée israélienne continue d’exhorter les Palestiniens du nord de la bande de Gaza à fuir vers le sud de l’enclave côtière, tout en soulignant que sa priorité absolue serait de sauver les otages détenus par les groupes terroristes depuis l’assaut lancé le 7 octobre par le Hamas, au cours duquel les terroristes ont tué plus de 1 300 personnes, pour la plupart des civils, et enlevé entre 150 et 200 personnes.

L’armée israélienne a déclaré que Billal al-Qedra, le commandant du bataillon de Khan Younis (sud) de l’unité dite « Nukhba » (« élite » en arabe), avait été tué lors d’une frappe aérienne à la suite d’opérations de renseignement menées par l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet et le Directorat des Renseignements militaires.

« Il était responsable des raids meurtriers dans les kibboutz Nirim et Nir Oz », a déclaré Tsahal.

Plusieurs autres terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien ont été tués dans des frappes aériennes cette nuit dans la bande de Gaza, selon l’armée israélienne.

Tsahal a déclaré avoir frappé plus de 100 cibles au cours de la nuit, y compris des centres de commandement du Hamas, des complexes armés, des dizaines de lance-roquettes, des postes de lancement de missiles antichars et des postes d’observation, ainsi que des centres de commandement du Jihad islamique palestinien.

Après une accalmie de 12 heures, les sirènes d’alerte ont retenti dans un certain nombre de villes du sud dimanche matin, une roquette lancée depuis Gaza ayant touché une maison à Sderot et déclenché un incendie. Aucune victime n’a été signalée dans ce tir direct de roquette, qui s’est produit alors que l’évacuation des habitants de la ville du sud était sur le point de commencer.

La municipalité a souligné que l’évacuation n’était pas obligatoire, mais qu’elle recommandait aux habitants de quitter la zone. Ceux qui quittent la ville sont transférés dans des hôtels à Eilat et à Jérusalem, et il est également possible qu’ils se rendent à Tel Aviv.

Selon le site d’information Ynet, la ville compterait environ 7 000 foyers.

La semaine dernière, les autorités ont évacué les habitants des communautés de la région de Gaza durement touchées et dévastées par les terroristes du Hamas.

Dans le nord, Metoula a recommandé ces derniers jours aux habitants de quitter la ville à la suite de plusieurs attaques meurtrières le long de la frontière libanaise, notamment le lancement dimanche d’un missile antichar par le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, soutenu par l’Iran, qui a tué au moins un civil.

En outre, des milliers d’autres personnes vivant dans des zones ayant subi des tirs de roquettes intenses ont été déplacées et se sont installées dans des régions plus calmes du pays.

Dans un autre événement dimanche matin, Tsahal a déclaré que les troupes ont tué un terroriste palestinien dans le kibboutz de Nir Am, près de la frontière de Gaza.

Selon l’armée, le tireur a été identifié dans la communauté, et des forces d’infanterie et des chars ont été envoyés sur les lieux.

Les restes d’une roquette lancée depuis Gaza après avoir été interceptée par le système de défense anti-missile « Dôme de fer » et retombés à Sderot, le 15 octobre 2023 (Crédit : Jack Guez/AFP)

Après un échange de tirs, le terroriste a été tué, a déclaré Tsahal.

Le New York Times a rapporté qu’Israël envisageait d’envoyer 10 000 soldats pour s’emparer de la ville de Gaza et « détruire » les dirigeants de la bande, citant des officiers de l’armée israélienne qui se sont exprimés publiquement.

L’article indique que l’incursion serait la plus importante depuis la Seconde Guerre du Liban en 2006 et que Tsahal tenterait de s’emparer de certaines parties de la bande de Gaza, au moins temporairement.

Un responsable du Hamas a déclaré au journal que ses djihadistes essaieraient de tendre des embuscades aux soldats israéliens en sortant des tunnels situés derrière leur avancée pour surprendre les troupes.

Selon les responsables israéliens, les règles d’engagement de Tsahal ont été assouplies afin que les soldats puissent tirer plus facilement sur les suspects.

Les troupes s’attacheront tout particulièrement à tuer le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, a déclaré le lieutenant-colonel Richard Hecht, porte-parole de l’armée israélienne.

« Cet homme est dans notre ligne de mire », a déclaré le lieutenant-colonel Hecht. « C’est un homme mort qui marche, et nous l’atteindrons. »

Un autre porte-parole de Tsahal a déclaré que l’objectif principal de l’opération militaire était de sauver les otages, qui sont « très probablement » détenus sous terre.

Des roquettes tirées vers Israël depuis la bande de Gaza, vue du sud d’Israël, le 15 octobre 2023 (Crédit : Ariel Schalit/AP Photo)

Soulignant le « réseau élaboré de tunnels » dans la bande de Gaza, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus a déclaré à CNN que les personnes enlevées par les terroristes du Hamas étaient « très probablement détenues sous terre en divers endroits ».

« Il est extrêmement difficile pour une armée moderne de combattre dans une zone urbaine aussi dense », a-t-il ajouté.

Conricus a également déclaré que Tsahal ne prendrait pas les civils pour cible.

« Mais encore une fois, nous devons nous rappeler que nous allons combattre un ennemi impitoyable qui n’a aucun problème à utiliser tout ce qui est disponible… des civils en guise de boucliers humains et à utiliser les infrastructures civiles à des fins terroristes », a-t-il ajouté.

Conricus a également rappelé que les habitants du nord de la bande de Gaza devaient tenir compte de l’appel à l’évacuation, Israël s’apprêtant à lancer « d’importantes opérations militaires ».

« Ce qu’il faut retenir, c’est que nous ne commencerons à mener des opérations militaires importantes que lorsque nous nous serons assurés que les civils ont quitté la zone », a-t-il déclaré.

« Il est très important que les habitants de Gaza sachent que nous avons été très, très généreux en termes de temps. Nous avons donné un avertissement suffisant, plus de 25 heures (…). Je ne saurais trop insister sur le fait qu’il est maintenant temps pour les habitants de Gaza d’évacuer », a-t-il ajouté.

L’armée a fermement démenti les affirmations du Hamas et des médias internationaux selon lesquelles Israël aurait frappé des convois de Palestiniens évacuant la partie nord de la bande de Gaza, tuant plus de 70 personnes.

Des Palestiniens fuyant vers le sud de la bande de Gaza après que l’armée israélienne a lancé un avertissement d’évacuation à la population de plus d’un million d’habitants du nord de Gaza, le 13 octobre 2023. (Crédit : Hatem Moussa/AP Photo)

« Il s’agit d’une fausse information », a déclaré le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, lors d’une conférence de presse.

« Celui qui utilise cyniquement ses propres citoyens et les prend comme boucliers humains, c’est le Hamas », a déclaré Hagari, accusant le groupe terroriste palestinien de diffuser de « fausses informations manipulatrices aux oreilles du monde ».

L’équipe du Times Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.