Un complexe éducatif juif ouvre ses portes à Tbilissi, en Géorgie
Rechercher

Un complexe éducatif juif ouvre ses portes à Tbilissi, en Géorgie

Le Congrès juif eurasiatique et son président, Mikhael Mirilashvili, financent la majeure partie du projet, qui s’élève à environ 2 millions d'euros

Michael Mirilashvili lors de la cérémonie d'ouverture d'un nouveau complexe éducatif à Tblisi, Géorgie, le 28 avril 2019. (Crédit : Congrès juif eurasiatique)
Michael Mirilashvili lors de la cérémonie d'ouverture d'un nouveau complexe éducatif à Tblisi, Géorgie, le 28 avril 2019. (Crédit : Congrès juif eurasiatique)

Les Juifs de la République de Géorgie ont célébré l’inauguration d’un vaste complexe éducatif dans le centre de la capitale, Tbilissi, sur un terrain offert par le gouvernement.

Le complexe, d’une superficie de plus de 3 000 mètres carrés, a été inauguré la semaine dernière et commencera à répondre aux divers besoins éducatifs de la communauté juive en septembre, en accueillant environ 260 élèves, selon le Congrès juif eurasiatique.

Cette organisation et son président, Mikhael Mirilashvili, ont financé la majeure partie du coût total du projet, qui s’est élevé à environ 2 millions d’euros.

La seule école juive de Tbilissi a ouvert en 2004 dans un espace loué par le rabbin Meir Kozlovsky, l’émissaire du mouvement Chabad dans le pays. Elle comptait alors 24 élèves. Un jardin d’enfants, qui compte aujourd’hui 43 enfants, a suivi. Et 150 autres enfants assistent aux cours du dimanche. Ces institutions emménageront dans le nouveau complexe.

La Géorgie abrite environ 4 000 Juifs. Kozlovsky a déclaré que le nouveau complexe l’aiderait à limiter son assimilation.

Par ailleurs, Mirilashvili et d’autres dirigeants de la communauté juive se sont rendus la semaine dernière dans plusieurs pays d’Asie centrale pour des réunions de haut rang, où ils ont notamment fait pression pour que les chefs d’État déplacent leurs ambassades en Israël de la région de Tel Aviv à Jérusalem, a déclaré le Congrès dans un communiqué.

Ces rencontres ont réuni le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, le Premier ministre et le président de la Géorgie, Mamuka Bakhtadze et Salomé Zourabichvili. Ils ont également rencontré le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokajev.

Robert Singer, président du Congrès juif mondial, et Aaron Frenkel, président du conseil d’administration du Congrès juif eurasiatique, ont également dirigé les discussions avec Mirilashvili.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...