Un couple transgenre israélien refoulé à la frontière avec l’Égypte
Rechercher

Un couple transgenre israélien refoulé à la frontière avec l’Égypte

Selon Or Mizan et Titi Katan, originaires de Haïfa, les garde-frontières leur ont dit qu'ils "ne ressemblent pas à des femmes", contrairement aux données de leurs passeports

Une vue du poste-frontière de Taba vide, entre l'Égypte et Israël, une photo prise depuis la ville d'Eilat, dans le sud de l'État juif, le 28 janvier 2021. (Crédit : Flash90)
Une vue du poste-frontière de Taba vide, entre l'Égypte et Israël, une photo prise depuis la ville d'Eilat, dans le sud de l'État juif, le 28 janvier 2021. (Crédit : Flash90)

Un couple israélien transgenre n’aurait pas pu entrer en Égypte via le poste frontière de Taba, vers le Sinaï, dans la journée de jeudi. Les agents de sécurité égyptiens auraient saisi leurs passeports, selon un reportage qui a été diffusé à la télévision.

Or Mizan et Titi Katan, deux hommes transgenre de Haïfa qui avaient prévu de passer cinq jours dans la péninsule du Sinaï, à Ras a-Satan, ont été stoppés du côté égyptien du poste-frontière de Taba, a indiqué jeudi la Douzième chaîne.

« De temps à autre, un agent arrive, il parle avec quelqu’un au téléphone, il nous regarde, il se met à rire et il s’en va », ont-ils dit à la Douzième chaîne.

Ils ont indiqué à la chaîne que dans la mesure où leurs passeports les présentaient encore comme des femmes, les garde-frontières n’avaient apparemment pas pu croire qu’ils correspondaient à leur apparence extérieure.

אור מיזן וטיטי קטן, שני גברים טרנסג'נדרים מחיפה, תקועים משעות הבוקר במעבר הגבול עם מצרים ודרכוניהם נמצאים אצל אנשי כוחות…

Posted by LGBT Israel on Thursday, May 6, 2021

« Ils ont dit que nous ne ressemblions pas à des femmes et qu’à cause de cela, ils ne voulaient pas nous laisser entrer. Nous avons été choqués, nous avons tenté d’expliquer qu’il n’y avait aucun problème similaire qui se posait ailleurs dans le monde, mais on nous a pris nos passeports pour les contrôler et on a regardé nos photos comme si on faisait l’objet d’un mandat d’arrestation… C’est un sentiment terrible, on voulait juste prendre des vacances », ont-ils expliqué devant les caméras de la Douzième chaîne.

Il est impossible de dire si le couple est finalement parvenu à entrer dans la péninsule.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...