Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Un drone militaire visé par des tirs depuis la Syrie le long de la frontière – armée

Des chars ont ouvert le feu dans la direction des tirs, une semaine après que des avions de l'armée israélienne ont largué des prospectus de menace dans le secteur

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Photo d'illustration : Des soldats du 53e Bataillon de la 188e brigade des tanks à un avant-poste surplombant des villages syriens à proximité de la frontière israélienne, au sud du plateau du Golan, le 23 mai 2022. (Crédit : Michael Giladi/ Flash90)
Photo d'illustration : Des soldats du 53e Bataillon de la 188e brigade des tanks à un avant-poste surplombant des villages syriens à proximité de la frontière israélienne, au sud du plateau du Golan, le 23 mai 2022. (Crédit : Michael Giladi/ Flash90)

Des tirs provenant du sud de la Syrie ont pris pour cible un drone militaire qui survolait la frontière du plateau du Golan dans la journée de mercredi, a fait savoir l’armée israélienne.

Selon Tsahal, le drone menait « des activités de surveillance de routine » et il s’est posé sans encombres. Aucun dégât n’a été constaté suite à cette attaque, commise à l’aide d’une arme légère.

Les chars ont ouvert le feu dans la direction du secteur d’où avaient émané les tirs, dans le sud syrien.

Les médias syriens n’ont pas encore réagi à l’incident.

La semaine dernière, des avions de l’armée israélienne avaient laissé tomber des prospectus dans le sud de la Syrie, mettant en garde les soldats syriens contre une éventuelle coopération avec le groupe terroriste du Hezbollah dans la zone.

L’armée israélienne a accusé de manière répétée les soldats du dictateur syrien Bashar Assad d’apporter une aide active au Hezbollah. L’armée a largué des prospectus d’avertissement et lancé des appels publics leur demandant de ne plus soutenir l’organisation terroriste basée au Liban.

Israël a mené des centaines de frappes aériennes en Syrie ces dernières années, affirmant avoir attaqué des livraisons d’armes à destination des groupes terroristes liés à l’Iran – et principalement au Hezbollah. De plus, des raids aériens qui ont été attribués à Israël ont pris pour cible les systèmes de défense anti-aérienne syriens de manière répétée.

Israël a aussi procédé à des frappes qui ont pris pour cible plusieurs sites situés le long de la frontière, visant le Hezbollah et les initiatives prises par l’Iran pour tenter de s’ancrer dans le pays.

L’État juif dit qu’il tente d’empêcher l’Iran, l’un des alliés déterminants du gouvernement syrien dans la guerre civile qui déchire le pays depuis 12 ans, de s’implanter militairement et de manière permanente à son seuil.

Pendant une conférence qui a eu lieu lundi, le responsable de l’Administration des renseignements militaires de l’armée a averti que le chef du Hezbollah était « sur le point de faire une erreur » susceptible d’entraîner un conflit régional, tout en notant que le conflit entre Israël et l’Iran devenait de plus en plus direct.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.