Un élu de Sarcelles partage une publication jugée raciste et antisémite
Rechercher

Un élu de Sarcelles partage une publication jugée raciste et antisémite

Navaz Mouhamadaly avait partagé une image du personnage Mario, le définissant comme "récoltant des pièces comme un Juif"

La publication Facebook partagée par Navaz Mouhamadaly, conseiller municipal de la majorité socialiste à Sarcelles, le 23 décembre dernier. (Crédit : Facebook)
La publication Facebook partagée par Navaz Mouhamadaly, conseiller municipal de la majorité socialiste à Sarcelles, le 23 décembre dernier. (Crédit : Facebook)

Navaz Mouhamadaly, conseiller municipal de la majorité socialiste à Sarcelles, a provoqué un tollé après avoir partagé le 23 décembre dernier une publication jugée raciste et antisémite, a rapporté Le Parisien.

Celle-ci, partagée sur Facebook, montrait un dessin du personnage de jeu vidéo Mario, à côté de la légende : « Stop au Racisme. Devenez comme Mario, un Italien, créé par les Japonais, qui parle anglais, qui ressemble à un Mexicain, qui court comme un Congolais, qui saute comme un Jamaïcain, et qui récolte des pièces comme un Juif ».

Face à la polémique, l’élu de Sarcelles, ville cosmopolite qui compte une importante communauté juive, a supprimé son post.

Mardi, il se défendait en écrivant : « La publication démontait avec humour les préjugés racistes et antisémites qui gangrènent notre société. L’humour et la dérision pour lutter contre le racisme […] ne sont visiblement pas encore compris ni partagés. »

J'ai relayé sur mon compte il y a quelques jours une publication en adéquation avec mes valeurs. Elle démontait avec…

Posted by Navaz Mouhamadaly on Tuesday, December 29, 2020

Il regrettait que la caricature lui vaille « des accusations de racisme et d’antisémitisme, ce qui est un comble pour [lui], tant de fois victime du racisme anti-asiatique ». Il ajoutait soutenir la politique menée par le maire PS, Patrick Haddad, « contre toutes les discriminations, et contre l’antisémitisme ».

S’il a reçu le soutien d’élus de son groupe, l’opposition a appelé à sa démission. « Vu la gravité des propos qu’ils ont partagés, ces élus devraient avoir l’élégance de rendre leur écharpe tricolore. S’ils ne le font pas, le maire doit leur retirer leur délégation », avait écrit le groupe « Pour que vive Sarcelles », mené par le député MoDem François Pupponi, ancien maire de longue date de Sarcelles.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a lui appelé le maire et le préfet à « prendre des mesures qu’ils estiment les plus appropriées » contre cet élu qui « n’est pas un exemple pour la jeunesse, pour la société, pour l’avenir ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...