Un enfant sur quatre est devenu plus violent pendant la pandémie – Étude
Rechercher

Un enfant sur quatre est devenu plus violent pendant la pandémie – Étude

La recherche révèle également que 38 % des enfants de moins de 6 ans souffrent davantage de stress que ce n'était le cas avant la crise sanitaire

Des enfants israéliens lors de la rentrée scolaire à l'école Pola, à Jérusalem, le 1er septembre 2021. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
Des enfants israéliens lors de la rentrée scolaire à l'école Pola, à Jérusalem, le 1er septembre 2021. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Environ 25 % des enfants israéliens se seraient montrés plus violents pendant la crise du coronavirus qu’ils ne l’étaient les années précédentes, selon une nouvelle recherche.

Cette étude, qui a été réalisée par l’université hébraïque de Jérusalem, l’université de Haïfa et l’université Reichman (ancien centre interdisciplinaire) de Herzliya, et dont les résultats ont été annoncés mercredi par la Treizième chaîne, précise qu’un enfant sur quatre de moins de six ans fait preuve de davantage de violence que ce n’était le cas avant la pandémie.

Les enfants de moins de six ans montrent aussi plus de stress que d’habitude – ils sont actuellement 38 % à souffrir de stress. La recherche révèle aussi que 43 % des enfants passent plus de temps devant les écrans et que 36 % mangent davantage de sucres que d’habitude.

Presque la moitié – soit 45 % – des enfants de moins de 6 ans ont eu besoin de leurs parents pour recréer un lien avec leurs amis après les longs confinements et les cours en distanciel qui ont été mis en place lorsque les écoles ont été fermées.

Environ 37 % des enfants ont connu plus de difficultés d’apprentissage pendant l’épidémie et 34 % ont eu besoin d’un soutien émotionnel.

De plus, la Treizième chaîne a rapporté qu’un enfant sur dix avait dû être pris en charge au niveau psychologique, selon la recherche.

Une fillette israélienne lors d’un cours à distance, chez elle au Moshav Haniel, dans le nord d’Israël, le 25 janvier 2021. (Crédit : Chen Leopold / Flash90)

Chez les enfants plus âgés et les adolescents, 83 % seraient devenus dépendants des écrans pendant la pandémie, a noté la chaîne.

Un sur quatre a consommé plus de boissons alcooliques qu’en temps ordinaire et 47 % ont agi plus violemment que d’habitude, a continué la chaîne.

Cette recherche a été publiée alors que le système scolaire israélien a rouvert ses portes, mercredi.

Presque 2,5 millions d’enfants – de la crèche jusqu’à la Terminale – ont repris le chemin de l’école. Environ 250 000 élèves doivent encore suivre les cours via Zoom en raison des restrictions sanitaires mais le ministère de l’Éducation a déclaré que plus de 90 % d’entre eux avaient fait leur rentrée dès le premier jour, un pourcentage bien au-delà des attentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...