Rechercher

« Un guerrier à 4 pattes » : hommage au chien de l’unité d’élite tué lors d’un raid

Zili, de la brigade canine de Yamam, a participé à des centaines d'opérations et a sauvé des vies lors d'une fusillade avec des terroristes à Naplouse, selon le chef de la police

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Zili, 9 ans, un chien appartenant à l'unité de police antiterroriste de Yamam, sur une photo non datée. Zili a été tué le 9 août 2022, lors d'un raid à Naplouse. (Crédit : Police israélienne)
Zili, 9 ans, un chien appartenant à l'unité de police antiterroriste de Yamam, sur une photo non datée. Zili a été tué le 9 août 2022, lors d'un raid à Naplouse. (Crédit : Police israélienne)

Un chien appartenant à la brigade canine de l’unité d’élite de la police antiterroriste Yamam a été tué par des terroristes palestiniens lors d’une fusillade dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, mardi matin, a déclaré la police israélienne.

Au cours du raid, trois Palestiniens ont été tués, dont un terroriste recherché responsable de plusieurs attaques par balles sur des soldats et des civils israéliens en Cisjordanie, selon l’armée.

Le chien, Zili, 9 ans, a été envoyé dans la maison encerclée par les troupes dans la Vieille Ville de Naplouse, où il a été tué. Le cadavre du chien a été récupéré plus tard par les troupes et sera enterré dans un cimetière de chiens militaires.

Selon la police, Zili a participé à des centaines d’opérations de Yamam ces dernières années, notamment la capture d’un Palestinien qui a ensuite plaidé coupable du meurtre et du viol de la jeune israélienne Ori Ansbacher à Jérusalem en 2019.

Zili avait alors été envoyé dans un immeuble de la région de Ramallah et avait retenu Arafat Irfayia jusqu’à l’arrivée des agents de Yamam pour l’arrêter.

« Ce matin, il a probablement sauvé la vie des combattants », a déclaré dans un communiqué le chef de la police Kobi Shabtai, ajoutant que Zili était un « véritable guerrier à quatre pattes ».

De la fumée s’élève au-dessus des bâtiments lors d’une opération de l’armée israélienne dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 9 août 2022. (Crédit : Majdi Mohammed/AP)

Le Premier ministre Yair Lapid, qui s’est entretenu avec le commandant de l’unité Yamam, a déclaré que « Zili faisait partie de l’unité, apprécié et professionnel. »

« Il manquera à l’unité, il manquera aux maîtres-chiens et aux combattants qu’il a accompagnés à de nombreuses missions opérationnelles », a ajouté Lapid, dans un communiqué fourni par son bureau.

Ibrahim Nablusi, le commandant des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, un autre terroriste et un troisième Palestinien ont été tués lors de l’opération de mardi matin à Naplouse.

Selon le Shin Bet, Nablusi faisait partie d’un groupe qui avait commis plusieurs attentats contre des soldats et des civils en Cisjordanie au début de l’année. Tsahal a précisé qu’il s’agissait notamment d’une attaque au complexe du Tombeau de Joseph, dans la banlieue de Naplouse.

Lors de raids distincts menés en Cisjordanie au cours de la nuit, les troupes ont arrêté quatre Palestiniens recherchés, a déclaré Tsahal mardi matin.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...