Un homme arrêté pour avoir menacé le député arabe Ahmad Tibi
Rechercher

Un homme arrêté pour avoir menacé le député arabe Ahmad Tibi

Un panel de la Knesset interdit à Tibi de présider les séances pendant 2 semaines après avoir expulsé un ministre d'une séance

Zeev Elkin et Ahmed Tibi lors d'un débat à la Knesset le 21 octobre 2015 (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Zeev Elkin et Ahmed Tibi lors d'un débat à la Knesset le 21 octobre 2015 (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Un homme israélien a été arrêté et interrogé par la police après avoir menacé le député Ahmad Tibi (Liste arabe unie) sur Facebook vendredi.

L’homme, âgé de 24 ans, de Rosh Haayin du centre d’Israël, a été arrêté peu après avoir publié un message sur la page Facebook de Tibi dans lequel il dit : « Je serai très bientôt celui qui va vous tuer Ahmad… et dans votre tombeau, il y aura la tête d’un cochon à la place du miroir de votre vrai visage, espèce de chien ».

« Votre temps est compté, Ahmed, profitez-en pendant que vous le pouvez », a écrit l’homme.

Tibi n’a pas commenté publiquement la menace. Ses collaborateurs ont déclaré au site hébreu Ynet que « depuis l’incitation [à la haine] du ministre Elkin contre lui et du [Premier ministre Benjamin] Netanyahu contre les députés arabes il y a eu une augmentation marquée des menaces contre lui et contre d’autres députés arabes ».

Les associés faisaient allusion à un incident qui a eu lieu il y a deux semaines, quand Tibi a ordonné l’expulsion du ministre de l’Immigration et de l’Intégration du Likud, Zeev Elkin, d’une séance à la Knesset après qu’Elkin a accusé les parlementaires arabes – et Tibi en particulier – de porter la responsabilité de la vague actuelle d’attaques palestiniennes sur les civils et les forces de sécurité d’Israël.

Tibi est également le vice-président de la Knesset et présidait la session ce jour-là. Il y a huit adjoints au président de la Knesset et ils dirigent les sessions à la place du président par rotation.

Lorsque Elkin est monté à la tribune pour répondre au nom du gouvernement lors d’un débat, il a lancé des commentaires contre Tibi, qui remplaçait Yuli Edelstein à la Knesset.

« Il est important de comprendre pourquoi la vague de terreur qui arrive », a déclaré Elkin et a déclaré que Tibi « et les gens comme vous répandent des mensonges en pleine connaissance de ce que fait Israël sur le mont du Temple ».

« Vous n’êtes pas ici le souverain Ahmad, et vous ne le serez jamais », a accusé Elkin. Tibi, de son côté, a déclaré que les commentaires d’Elkin étaient « sans précédents ».

Tibi a alors dit à Elkin que s’il ne « revenait pas sur ces mots, je vais vous faire descendre du podium ».

Les deux, Tibi et Elkin, ont comparu devant le comité d’éthique de la Knesset mardi, en raison de l’incident qui les a opposé il y a deux semaines. Ils ont déposé des plaintes l’un contre l’autre auprès du comité.

Tibi a reçu une suspension de deux semaines pour sa gestion des sessions plénières de la Knesset. Elkin a été réprimandé par le comité.

Les collaborateurs de Tibi ont déclaré que la décision de le suspendre était révélatrice de l’atmosphère actuelle qui règne à la Knesset.

Les députés du Comité d’éthique ont expliqué que la raison pour laquelle Tibi a reçu une sanction plus sévère était parce que le dossier d’Elkin avec le comité était vierge tandis que Tibi avait déjà été appelé devant le comité dans le passé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...