Rechercher

Un homme inculpé pour avoir menacé et agressé le personnel de l’hôpital Beilinson

Cet incident a eu lieu quelques jours après que la Knesset a approuvé en première lecture un projet de loi visant à protéger les professionnels de santé

Illustration : L'hôpital Beilinson du centre hospitalier Rabin, à Petah Tikva. (Crédit : Wikimedia Commons)
Illustration : L'hôpital Beilinson du centre hospitalier Rabin, à Petah Tikva. (Crédit : Wikimedia Commons)

Un homme de 33 ans a été arrêté jeudi après avoir attaqué des professionnels de santé à l’hôpital Beilinson dans la ville de Petah Tikvah, alors qu’Israël connait, ces derniers mois, une vague de violences contre les professionnels de santé.

L’homme, un résident de Ramle et patient de l’hôpital, a attaqué et menacé les infirmières et les médecins de l’hôpital, puis a agressé les agents des forces de l’ordre qui ont été appelés pour l’arrêter, ont rapporté les médias israéliens.

Aucune information sur ce qui a provoqué l’individu n’a encore été fournie.

La police a ouvert une enquête sur l’incident et statuera, en fonction, si sa détention sera ou non prolongée.

Lundi, la Knesset a adopté en première lecture un projet de loi visant à renforcer les sanctions pour les agressions contre le corps médical, à la suite d’une série d’incidents survenus ces derniers mois. Le projet de loi doit passer deux autres votes avant d’avoir force de loi.

La motion, initialement proposée par le ministre de la Justice, Gideon Saar, en mai, porterait de trois à cinq années de prison la peine maximale pour les agressions contre le corps médical.

Une photo publiée par le ministère de la Santé montrant le Dr. Idit Weisbach après avoir été attaquée par un patient dans un centre hospitalier de Beer Yaakov, le 14 juin 2022. (Crédit : Ministère de la Santé)

Le texte donne une définition plus large du corps médical incluant le personnel de premiers secours et les ambulanciers. Elle s’appliquerait également aux agressions survenues dans le cadre d’un traitement médical.

En juin, le Dr. Idit Weisbach a dû subir sept points de suture au cuir chevelu et un scanner après avoir été frappée avec un pied de biche par un patient d’un dispensaire de la Clalit, à Beer Yaakov.

Les médecins et les travailleurs de santé ont organisé des grèves et des rassemblements ces dernières semaines pour protester contre la vague de violences à l’encontre du personnel médical.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...