Un homme malvoyant de Haïfa retrouve la vue grâce à une percée médicale
Rechercher

Un homme malvoyant de Haïfa retrouve la vue grâce à une percée médicale

Le dispositif CorNeat KPro, première cornée artificielle s'intégrant complètement avec la paroi de l'œil, a été implanté avec succès pour la première fois chez l'être humain

Jamal Furani après son opération. (Crédit : CorNeat Vision)
Jamal Furani après son opération. (Crédit : CorNeat Vision)

Jamal Furani, 78 ans, Arabe israélien de Haïfa, atteint d’une cécité bilatérale, a recouvré la vue après une opération réussie au centre médical Rabin, à Petah Tikva, par la professeure Irit Bahar, directrice du département d’ophtalmologie.

C’était la première fois que le dispositif CorNeat KPro, la première cornée artificielle s’intégrant complètement avec la paroi de l’œil et ne requérant aucune utilisation de tissus de donneurs, était implanté avec succès chez l’être humain.

Une fois les bandages retirés, Jamal Furani, qui avait été opéré quatre fois auparavant, sans succès, a pu lire un texte et reconnaître des membres de sa famille.

La Treizième chaine a consacré un reportage à l’opération.

« L’intervention chirurgicale était relativement simple et le résultat a dépassé toutes nos attentes », a déclaré la professeure Irit Bahar. « Le retrait des bandages fut un moment d’importance et de grande émotion. Pour nous, médecins, les événements comme celui-ci représentent le point culminant de notre carrière. Nous sommes fiers d’être à la tête de ce projet exaltant et important qui changera sans aucun doute la vie de millions de personnes. »

Le Dr. Gilad Litvin, cofondateur et directeur médical de CorNeat Vision et inventeur de CorNeat KPro, a lui affirmé : « C’était surréaliste de lever le voile sur ce premier implant cornéen et d’être présent dans la pièce à ce moment-là. Après des années de travail acharné, j’ai ressenti beaucoup de joie et d’émotion en voyant une collègue implanter la cornée CorNeat KPro facilement et avec succès, et en voyant un être humain recouvrer sa vision un jour après l’intervention. Beaucoup de larmes ont coulé dans la pièce. Cet événement marque un jalon extrêmement important pour CorNeat Vision, qui franchit une étape clé dans sa mission d’aider les gens du monde entier à profiter pleinement de leur capacité visuelle. Je suis reconnaissant et honoré de travailler avec une équipe exceptionnelle qui a rendu ce moment possible par son travail acharné, sa diligence et sa créativité. »

« La première implantation humaine de la cornée CorNeat KPro représente seulement la première étape d’un essai clinique multinational visant à obtenir la marque CE, l’autorisation de la FDA et l’approbation de la NMPA (Administration nationale chinoise des produits médicaux) », a affirmé Almog Aley-Raz, cofondateur, PDG et vice-président de la recherche et du développement à CorNeat Vision. « Au total, dix patients ont été admis à l’essai mené au centre médical Rabin, en Israël. Par la suite, deux nouveaux sites devraient ouvrir en janvier au Canada, et six autres sont prévus en France, aux États-Unis et aux Pays-Bas à différentes étapes du processus d’approbation. Notre premier essai implique des personnes aveugles qui ne sont pas admissibles aux transplantations cornéennes ou qui ont connu un ou plusieurs échecs de transplantation. Au vu de la performance visuelle exceptionnelle, du temps de guérison et du taux de rétention attendu que présente notre appareil, et étant donné qu’il ne peut être porteur d’aucune maladie, nous avons l’intention de lancer une deuxième étude plus tard dans l’année avec des indications élargies. L’objectif sera de faire approuver notre cornée artificielle comme traitement de premier recours, afin de remplacer l’utilisation de tissus de donneurs dans les transplantations cornéennes de pleine épaisseur. »

L’implant CorNeat KPro a été conçu pour remplacer les cornées déformées, abîmées ou opacifiées. À la suite d’une procédure d’implantation relativement simple, son impact attendu est une restauration complète et immédiate de la vision des patients atteints d’une cécité liée à la cornée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...