Rechercher

Beit Shemesh : L’incendie en cours au parc Begin serait d’origine volontaire

19 équipes et quatre avions luttent contre les flammes à plusieurs endroits du parc Begin, une femme d'une trentaine d'années a été arrêtée, soupçonnée d'avoir mis le feu

Un pompier israélien court avec des tuyaux tout en combattant des incendies de forêt près de Shoresh, à la périphérie de Jérusalem, le 16 août 2021. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)
Un pompier israélien court avec des tuyaux tout en combattant des incendies de forêt près de Shoresh, à la périphérie de Jérusalem, le 16 août 2021. (Crédit : AP Photo/Maya Alleruzzo)

Plus d’une dizaine d’équipes de sapeurs-pompiers continuaient à se battre ce vendredi matin contre un incendie qui touche actuellement les collines de Judée, près de Beit Shemesh. Divers éléments semblent appuyer la thèse d’un incendie volontaire.

Neuf équipes de soldats du feu et quatre avions ont œuvré à contrer les feux qui s’étaient déclenchés à au moins sept endroits différents dans le parc Begin, jeudi après-midi.

Vendredi matin, il ne restait que deux foyers pas encore maîtrisés, a précisé un porte-parole du service israélien des incendies et des secours, ajoutant que les pompiers espéraient pouvoir venir à bout des flammes avant que les vents prévus dans l’après l’après-midi ne se lèvent.

« Ce que nous devons faire, ce matin, c’est savoir profiter d’une fenêtre d’opportunité qui nous est offerte et terminer notre travail là où le feu brûle encore de manière à ce qu’il ne soit pas renforcé par les vents qui devraient devenir plus intenses cet après-midi », a commenté le chef du district de Jérusalem, Nissim Toito.

Quatre avions bombardiers ont été envoyés en renfort vendredi matin, ont noté les pompiers.

Selon les autorités, les zones résidentielles ne sont pas menacées.

Jeudi dans la soirée, une trentenaire a été arrêtée, soupçonnée d’être à l’origine des sinistres. Les multiples départs de feu dans la zone ont laissé supposer que les incendies étaient bien volontaires.

Des éléments allant dans ce sens ont été également découverts vendredi matin par le commandant de la caserne de Beit Shemesh.

Sur une image diffusée par les services de sapeurs-pompiers, on pouvait voir de la terre brûlée, avec un masque accroché à la branche d’un arbre.

Un indice laissant penser à un incendie volontaire au parc Begin, près de Beit Shemesh, le 8 octobre 2021. (Crédit : Service des incendies et des secours)

Les sept départs de feu étaient situés à quelques dizaines de mètres les uns des autres, dans une zone difficile d’accès, ont déclaré les responsables des services d’incendie, qui ont ajouté que cet élément venait soutenir le témoignage de la première personne qui avait signalé les sinistres.

Le témoin, qui n’a pas été identifié, avait téléphoné en disant avoir aperçu, alors qu’il était en train de conduire, un véhicule à l’écart de la route dont la conductrice portait une torche, éclairant le secteur.

La police qui s’est rendue dans la zone jeudi soir a localisé une femme d’une trentaine d’années, une résidente d’une implantation de Cisjordanie qui avait disparu plusieurs heures auparavant. Les forces de l’ordre ont évoqué « une personnalité en difficulté » sans donner de détail.

Les forces de l’ordre ont recueilli des éléments sur les lieux des sinistres. Après avoir été interrogée, la femme a été arrêtée, soupçonnée d’être à l’origine des départs de feu.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...