Rechercher

Un Israélien fuyant l’Ukraine tué par des tirs amis près de Kiev

Les parents de Roman Brodsky affirment que leur fils se dirigeait vers Israël et qu'il a été pris pour un Tchétchène pro-russe ; ils tiennent Poutine pour responsable de sa mort

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Roman Brodsky, un israélo-ukrainien tué en Ukraine, le 28 février 2022. (Autorisation)
Roman Brodsky, un israélo-ukrainien tué en Ukraine, le 28 février 2022. (Autorisation)

Le ministère des Affaires étrangères israélien a annoncé lundi qu’un citoyen israélien a été tué lorsqu’un convoi dans lequel il voyageait près de Kiev a essuyé des tirs, visiblement de la part de troupes ukrainiennes qui l’ont pris pour un militant tchétchène.

Le service de secours israélien Zaka a identifié la victime comme étant un homme de 37 ans qui tentait de quitter le pays. Sa famille l’a identifié comme étant Roman Brodsky, un père de deux enfants et DJ qui vivait en Ukraine avec sa famille.

Il s’agit du premier citoyen israélien qui aurait été tué depuis le début l’assaut russe contre l’Ukraine, lancé par Moscou jeudi dernier.

Le ministère des affaires étrangères a indiqué que l’homme faisait partie d’un convoi qui tentait de se rendre en Moldavie pour fuir le pays.

Selon le père de Brodsky, son fils a été abattu à un poste de contrôle.

« [Les soldats ukrainiens] pensaient qu’il était tchétchène ou quelque chose comme ça et l’ont tué », a déclaré son père à la chaîne publique Kan.

Bien que les soldats ukrainiens aient tiré sur Brodsky, sa famille a déclaré à la Douzième chaîne qu’elle tenait le « dictateur » Vladimir Poutine pour responsable de sa mort. Son père a déclaré à la télévision qu’ils voulaient qu’on les aide à l’enterrer en Israël et a demandé qu’Israël fasse davantage pour s’assurer que les personnes encore en vie puissent se rendre en toute sécurité dans l’État juif.

Brodsky est arrivé en Israël à l’âge de 13 ans avec sa famille. Il a vécu dans le pays pendant 27 ans et a eu deux jeunes enfants. Il est retourné en Ukraine il y a environ deux ans pour créer une entreprise à Kiev.

Des voitures arrêtées à un barrage routier mis en place par des défenseurs civils sur une route menant au centre de Kiev, en Ukraine, lundi 28 février 2022. (Crédit : AP Photo/Emilio Morenatti)

Le service de secours Zaka a établi son âge à 37 ans, mais certains médias israéliens l’ont identifié comme ayant 41 ou 42 ans.

Le Premier ministre Naftali Bennett a adressé ses condoléances à la famille lundi soir.

« Au nom de tous les citoyens israéliens, je veux adresser mes condoléances à la femme, aux enfants et à la famille de Roman en Israël et en Ukraine. Nous faisons tout pour aider les Israéliens à rentrer chez eux », a déclaré Bennett.

Le président Isaac Herzog a rendu hommage à Brodsky lors d’une visite sur les hauteurs du Golan.

Le président Isaac Herzog lors d’une visite sur le plateau du Golan le 1er mars 2022. (Crédit : Haim Zach / GPO)

« En mon nom et au nom de vous tous, je tiens à adresser nos condoléances à la famille en Ukraine et en Israël de feu Roman Brodsky, le citoyen israélien qui a été tué la nuit dernière dans une zone d’hostilités près de Kiev », a déclaré Herzog.

« C’est une terrible tragédie : la tragédie personnelle de Roman et de sa famille et la tragédie de la communauté juive et du peuple ukrainien », ajoute-t-il. « Nous sommes profondément inquiets pour eux. Avec toute la famille des nations, j’espère que cette guerre prendra fin rapidement. »

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué qu’il avait informé la femme et l’enfant de l’homme qui se trouvaient encore en Ukraine, ainsi que ses parents en Israël. Sa mère s’est effondrée en apprenant la nouvelle et a été prise en charge à l’hôpital Barzilai d’Ashkelon.

Le père et la belle-mère de Brodsky vivent dans la ville d’Arad, dans le sud du pays, tandis que sa mère vit à Ashkelon. Ils ont été informés de la mort de leur fils par le Magen David Adom.

Selon le ministère ukrainien de l’Intérieur, en date de lundi, 352 civils ont été tués, dont 14 enfants, dans l’offensive russe, et 1 684 personnes ont été blessées, dont 116 mineurs.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a estimé que plusieurs milliers de citoyens israéliens se trouvaient encore en Ukraine, mais que beaucoup avaient commencé à se diriger vers les frontières du pays, où les employés de l’ambassade israélienne s’efforçaient de les faire rentrer en Israël par avion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...