Un journal brésilien blâme les Juifs pour la suspension de Rousseff
Rechercher

Un journal brésilien blâme les Juifs pour la suspension de Rousseff

La communauté juive de Rio de Janeiro a porté plainte contre la publication

La présidente du Brésil Dilma Rousseff le 10 mai 2016. (Crédits : AFP Photo / Evaristo Sa)
La présidente du Brésil Dilma Rousseff le 10 mai 2016. (Crédits : AFP Photo / Evaristo Sa)

La fédération juive de Rio a déposé une plainte contre un journal d’extrême-gauche après la publication d’un article antisémite, blâmant les juifs pour la suspension de la présidente Dilma Rousseff le mois dernier.

L’article, publié dans Vermelho, soutenait qu’Israël, à travers ses mandataires, était en charge de ce qu’il considère être les trois secteurs les plus importants du pays – la défense, les renseignements et la banque centrale – et était impliqué dans la suspension de Rousseff.

Le Sénat brésilien a voté en mai une procédure d’impeachment contre Rousseff, à la suite d’allégations proclamant qu’elle avait illégalement manipulé des comptes fiscaux.

« Nous n’autoriserons pas ces personnes isolées, ces partis politiques ou ces médias qui distribuent des nouvelles gratuites ou non à détériorer l’image du peuple juif », a affirmé Paulo Maltz, le président de la fédération juive de Rio. La plainte a été déposée mercredi.

L’article – intitulé « L’empreinte d’Israël et des Etats-Unis sur le coup » – présentait une liste de juifs qui seraient censés diriger certaines parties du gouvernement, les décrivant comme les « sionistes d’Israël ». Mais deux des personnes citées sont chrétiennes. Seul Ilan Goldfajn, le troisième officiel nommé dans l’article, est juif. Choisi par le nouveau président Michel Temer, Goldfajn, né en Israël, est le nouveau directeur de la banque centrale du Brésil.

Vermelho se qualifie de portail d’informations à but non-lucratif, en partenariat avec le parti communiste du Brésil. L’article s’est aussi attiré les foudres de groupes non-juifs.

Après que l’éditorialiste du journal O Globo a écrit à propos de l’article que « cela ressemble à du racisme, et ça en est », l’article a été retiré du portail d’informations. Mais le journal juif Alef News a distribué le texte originel à des milliers de lecteurs, agrémenté d’un commentaire.

L’article de Vermelho affirme également qu’Israël aurait une forte influence dans tous les importants ministères, ainsi que sur l’élection des membres du Congrès aux Etats-Unis, et que son influence augmentait sur la politique latino-américaine.

« Pour ceux qui pensaient que le combat palestinien était un lointain conflit au Moyen-Orient, il vient maintenant de taper à la porte de notre gouvernement », pouvait-on lire dans l’article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...