Un journal hollandais publie une caricature de Netanyahu jugée antisémite
Rechercher

Un journal hollandais publie une caricature de Netanyahu jugée antisémite

Des critiques affirment que le message, selon lequel le Premier ministre israélien se cache derrière les scandales au Labour, est "absurde" et renforce des clichés antisémites

Une caricature suggérant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu serait derrière les scandales d'antisémitisme au parti Travailliste. (De Volkskrant via JTA)
Une caricature suggérant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu serait derrière les scandales d'antisémitisme au parti Travailliste. (De Volkskrant via JTA)

JTA — Un grand quotidien hollandais a publié une caricature dont des critiques disent qu’elle renforce des clichés antisémites. Le dessin suggère que le Premier ministre Benjamin Netanyahu attaque le parti Travailliste britannique sur l’antisémitisme pour détourner l’attention des accusations de corruption qui pèsent contre lui.

Dans la caricature publiée jeudi dans De Volkskrant, Netanyahu est représenté en train de porter une pierre appelée « accusations d’antisémitisme » dans une main et en train de lire une inculpation pour corruption dans l’autre.

En face du dirigeant israélien, on retrouve Jeremy Corbyn, à la tête du parti Travailliste britannique. Il est visé par une enquête de la Commission d’Egalité et des Droits de l’homme du gouvernement britannique sur des plaintes affirmant que le programme anti-Israël de Corbyn et des politiques d’extrême gauche ont rendu le parti institutionnellement antisémite.

Dans le dessin, Corbyn dit : « Que celui qui est sans péché jette la première pierre », une phrase attribuée à Jésus dans le Nouveau Testament.

Netanyahu a rarement mentionné Corbyn en public et ne s’est pas exprimé ouvertement contre l’antisémitisme chez les Travaillistes. En 2018, Netanyahu a condamné Corbyn pour avoir déposé une couronne de fleurs sur les tombes de terroristes palestiniens.

Le Centre pour l’Information et la Documentation sur Israël, un groupe juif hollandais de veille sur l’antisémitisme, a qualifié les propos dans la caricature « d’absurdes ». Le groupe a dit que des Juifs britanniques, et non pas Netanyahu, sont à l’origine des accusations d’antisémitisme contre Corbyn.

« Des Juifs ont le droit de dénoncer l’antisémitisme. Le fait qu’une inculpation ait été déposée contre le Premier ministre israélien n’est pas pertinent, a écrit le Centre. Celui-ci a également affirmé que la caricature « reprend le stéréotype que les Juifs sont plus fidèles envers Israël que les pays où ils vivent ».

Jos Collignon, le dessinateur du Volkskrant, a défendu son travail en associant la critique du groupe de veille au traumatisme des Juifs hollandais après la Shoah – le centre n’a pas mentionné le génocide. Il a qualifié la critique d’une tentative visant à empêcher les soutiens des droits des Palestiniens à s’exprimer librement.

« Quand des accusations d’antisémitisme ont lieu, le lobby Israël n’est jamais loin, a déclaré Collignon. Je pense que vous ne comprendrez jamais que c’est l’attitude de victimes. Il n’y a aucun intérêt à associer des opposants modernes aux atrocités du passé. Nous sommes tous qualifiés de sympathisants des nazis ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...