Un nouveau petit séisme autour du lac de Tibériade
Rechercher

Un nouveau petit séisme autour du lac de Tibériade

L'institut israélien de géophysique a indiqué que la secousse d'une magnitude de 3 sur l'échelle de Richter a été ressentie dans le nord d'Israël

Vue de la mer de Galilée (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Vue de la mer de Galilée (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Un tremblement de terre mineur a été signalé dans le nord d’Israël, dans l’après-midi de dimanche, le dernier d’une semaine marquée par plusieurs secousses similaires.

D’une magnitude de 3 sur l’échelle de Richter, il a été ressenti dans la région du lac de Tibériade, selon l’institut israélien de géophysique.

Aucun dégât ni aucune victime ne sont à déplorer.

La première secousse, d’un niveau de 4,3 sur l’échelle de Richter, a touché la zone du nord de la Galilée dans la matinée de mercredi. Elle a été ressentie dans la région de Haïfa et dans le nord d’Israël. Des répliques ont continué à agiter le secteur du nord d’Israël, aux premières heures de la matinée de jeudi, avec deux petits tremblements de terre enregistrés durant la nuit, avec un total de quatre séismes en moins de 24 heures.

Un autre petit tremblement de terre a été ressenti dans le nord d’Israël samedi matin. D’une magnitude de 3,4 sur l’échelle de Richter, son épicentre survenue à 5 heures du matin, d’une magnitude de 3,4 sur l’échelle de Richter, s’est situé à quelques kilomètres au nord-ouest du lac de Tibériade.

L’Etat juif est situé le long de la faille africo-syrienne, une rupture de la croûte terrestre qui court le long de la frontière qui sépare Israël et la Jordanie, et le pays fait partie de la grande vallée du Rift qui s’étend du nord de la Syrie jusqu’au Mozambique.

Le nord d’Israël et les secteurs environnants de Jérusalem et de la mer Morte présentent un risque élevé de séisme allant d’une magnitude de 5 à 5,9 sur l’échelle de Richter, selon l’Organisation mondiale de la Santé. Les zones du centre et de la côte ainsi que le désert du Negev connaissent un risque moyen de séisme, d’un niveau de 4 à 4,9.

Les experts ont averti qu’un important tremblement de terre pourrait frapper l’Etat juif dans un proche avenir et le gouvernement a commencé à financer des projets pour protéger des séismes les bâtiments publics.

Le dernier tremblement de terre majeur à frapper la région remonte à 1927 — une secousse d’une magnitude de 6,2 qui avait fait 500 morts et 700 blessés.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a annoncé jeudi qu’un nouveau plan s’étendant sur plusieurs années dont l’objectif est de protéger Israël des séismes sera présenté ce mois-ci au cabinet.

« L’année dernière, nous avons organisé le plus grand exercice en cas de séisme depuis des années », a fait savoir le ministère dans un communiqué.

« Nous avons tiré de nombreuses leçons, notamment la nécessité d’un plan de défense national sur plusieurs années et en particulier pour le nord. Ce mois-ci, nous le présenterons au cabinet et je suis sûr que nous obtiendrons le feu vert et le budget pour le lancer ».

Les responsables municipaux ont ordonné dimanche que trois immeubles d’appartements dans la ville de Tbériade soient évacués après inspection des dégâts causés par les récents tremblements de terre qui ont touché l’Etat juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...