Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Un nouveau single de Barbra Streisand contre la montée globale de l’antisémitisme

Selon la chanteuse et actrice juive, cette chanson au générique d’une nouvelle série sur la Shoah, montrera "que même dans les moments les plus sombres, l'amour peut triompher"

Barbra Streisand accepte le prix pour l'ensemble de sa carrière lors de la 30e édition des Screen Actors Guild Awards, au Shrine Auditorium de Los Angeles, le samedi 24 février 2024. (Crédit : Chris Pizzello/AP)
Barbra Streisand accepte le prix pour l'ensemble de sa carrière lors de la 30e édition des Screen Actors Guild Awards, au Shrine Auditorium de Los Angeles, le samedi 24 février 2024. (Crédit : Chris Pizzello/AP)

Barbra Streisand, la célèbre chanteuse et actrice juive, sort une nouvelle chanson inspirée par la montée mondiale de l’antisémitisme, a annoncé mercredi le service de streaming Peacock.

La chanson, « Love Will Survive » [L’amour survivra], sera utilisée pour le générique de fin de la prochaine série « Le tatoueur d’Auschwitz« , produite par Peacock et Sky Original, et sortira le 25 avril.

Ce premier single enregistré par Streisand pour la télévision a été composé par Hans Zimmer, lauréat de deux Oscars, Kara Talve, nominée aux Emmy Awards, et Walter Afanasieff, lauréat des Grammy Awards, et les paroles ont été écrites par Charlie Midnight, nominé aux Grammy Awards et aux Golden Globes.

« Le tatoueur d’Auschwitz » est basé sur le roman de 2018 de Heather Morris et inspiré de l’histoire vraie de Lali Sokolov, une survivante de la Shoah. La série suit l’histoire d’un juif slovaque qui est déporté au camp de concentration d’Auschwitz où il est chargé de tatouer les numéros sur les bras des nouveaux prisonniers. Il y rencontre une autre prisonnière et ils tombent amoureux, malgré l’horreur qui les entoure.

« J’ai voulu chanter ‘Love Will Survive’ pour cette série, en souvenir des six millions d’âmes disparues il y a moins de 80 ans, mais aussi pour rappeler que, même dans les moments les plus sombres, le pouvoir de l’amour peut triompher et perdurer », a déclaré Streisand.

Streisand s’est élevée contre l’antisémitisme tout au long de sa carrière, et plus particulièrement depuis l’attaque du Hamas du 7 octobre, au cours de laquelle des terroristes ont tué près de 1 200 personnes en Israël et en ont kidnappé 253.

Dans son discours de remerciement pour le prix de l’œuvre de toute une vie décerné par la Screen Actors Guild, Streisand a parlé de l’antisémitisme dans l’industrie cinématographique, mentionnant « des hommes comme Szmuel Gelbfisz, qui a changé son nom en Samuel Goldwyn, Lazar Meir, qui est devenu Louis B. Mayer, et les quatre frères Wonskolaser, qui sont devenus Warner Brothers. Ils avaient tous fui les discriminations dont ils étaient victimes en Europe de l’Est, simplement en raison de leur religion ».

L’antisémitisme est en hausse aux États-Unis depuis le 7 octobre. Le directeur du FBI, Christopher Wray, a déclaré mercredi que le nombre d’enquêtes sur les crimes de haine antisémites aux États-Unis avait triplé dans les mois qui ont suivi le massacre du Hamas. Ce message est intervenu un jour après qu’un rapport annuel de l’Anti-Defamation League (ADL) a lui aussi fait état d’une flambée de l’antisémitisme après le 7 octobre.

L’antisémitisme a connu un pic similaire dans les pays du monde entier à la suite de l’attaque du Hamas, la plupart du temps sous la forme d’un activisme propalestinien.

L’antisémitisme a atteint des niveaux jamais vus depuis des dizaines d’années, et ce dans le monde entier. En novembre dernier, un groupe de surveillance allemand a signalé une augmentation de 320 % des incidents antisémites par rapport à la même période de l’année précédente.

Un groupe de travail juif mondial contre la haine juive a signalé en octobre une « augmentation de 500 % des incidents antisémites documentés » en Grande-Bretagne, et des organisations juives suisses ont constaté que l’antisémitisme avait presque triplé en Suisse depuis le 7 octobre.

Les actes antisémites en France ont presque quadruplé en 2023 par rapport à l’année précédente, a rapporté le Conseil des institutions juives de France en janvier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.