Un ado palestinien abattu en tentant de poignarder un soldat (armée)
Rechercher

Un ado palestinien abattu en tentant de poignarder un soldat (armée)

Aucun blessé israélien ; l’incident à un checkpoint de Bani Naim, près de Hébron, marque le 5° jour consécutif d’attaques

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un adolescent palestinien a été abattu mardi matin en tentant une attaque au couteau contre un soldat israélien près de Bani Naim, à côté de Hébron, a annoncé l’armée. Cela marque le cinquième jour consécutif d’attaques en Cisjordanie et à Jérusalem.

Pendant une fouille à un checkpoint, l’assaillant « a essayé de poignarder un soldat », mais ne l’a pas blessé, selon l’armée.

« L’assaillant a été abattu par les forces », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Des sources palestiniennes ont annoncé que l’adolescent était Issa Salem Tarayrah, 16 ans.

Issa Salem Tarayrah, 16 ans, aurait été abattu par des soldats israéliens en tentant de les poignarder près de Hébron, le 20 septembre 2016. (Crédit : Twitter)
Issa Salem Tarayrah, 16 ans, aurait été abattu par des soldats israéliens en tentant de les poignarder près de Hébron, le 20 septembre 2016. (Crédit : Twitter)

L’agression était la neuvième attaque du genre en moins d’une semaine, la vaste majorité s’étant produite à Jérusalem et dans la région de Hébron, où les Palestiniens vivent en forte proximité avec des juifs et des soldats israéliens.

Lundi soir, un groupe de soldats israéliens à Hébron a arrêté un Palestinien qui avait essayé de les poignarder, a annoncé l’armée.

Les soldats ont repéré l’homme pendant une patrouille dans le quartier Abu Sneina de la ville, et lui ont demandé de s’identifier. Il a ensuite « tenté de poignarder un soldat israélien », mais n’a pas réussi, a annoncé l’armée. L’homme a ensuite été emmené en détention.

« Le soldat a contrecarré l’attaque et neutralisé l’assaillant sans faire usage de son arme », a annoncé l’armée dans un communiqué.

Lundi également, deux habitants de Hébron avaient tenté de poignarder un groupe de garde-frontières près du Tombeau des Patriarches, lieu saint pour les juifs et les musulmans, avant d’être abattus, selon la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...