Rechercher

Un photographe allemand révèle que la Jordanie a participé à Blue Flag

La participation d'Amman à l'exercice militaire était restée secrète... jusqu'à ce qu'un caméraman militaire allemand poste une photo d'un avion de chasse jordanien sur Instagram

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Photo illustrative de deux jets F-16 de l'Armée de l'air jordanienne (Crédit photo : CC BY-SA 3.0, par Caycee Cook, US Air Force, Wikimedia Commons)
Photo illustrative de deux jets F-16 de l'Armée de l'air jordanienne (Crédit photo : CC BY-SA 3.0, par Caycee Cook, US Air Force, Wikimedia Commons)

Un photographe militaire allemand a publié vendredi sur les réseaux sociaux deux photos d’avions de combat jordaniens participant à l’exercice aérien massif Blue Flag de ce mois-ci, révélant apparemment par inadvertance que le royaume hachémite avait participé à l’exercice organisé par Israël.

La participation de la Jordanie à cet exercice de deux semaines avait officiellement été tenue secrète, jusqu’à ce que le caméraman, Falk Bärwald, publie les photos sur son compte Instagram.

Sur une photo, on peut voir un avion de chasse F-16 jordanien rouler sur une piste de la base israélienne d’Ovda, juste au nord d’Eilat, tandis qu’un avion Rafale français vole au-dessus de lui. Dans la seconde, on peut voir un F-16 jordanien décoller de la même base.

Le photographe militaire allemand a ensuite supprimé sa publication, bien que les images aient déjà été téléchargées et largement partagées sur Twitter, Telegram et d’autres plateformes de réseaux sociaux.

Au cours des années passées, des analystes et des passionnés d’aviation ont repéré ce qui semblait être des avions jordaniens participant à l’exercice Blue Flag – en 2017 et en 2019 – bien que ces images ne soient pas nécessairement définitives, car les logiciels de suivi d’avions disponibles dans le commerce sont connus pour donner de faux résultats.

Photographies montrant des avions de chasse F-16 jordaniens participant à l’exercice Blue Flag de l’armée de l’air israélienne, qui ont été partagées par un photographe militaire allemand sur Instagram le 29 octobre 2021. (Crédit : Falk Bärwald)

Israël et la Jordanie, qui ont signé un traité de paix il y a 27 ans cette semaine, sont connus pour leur étroite collaboration militaire, mais Amman cherche généralement à minimiser cette coopération, à la lumière de l’antipathie générale du public jordanien envers Israël. Voyant plus de valeur pratique dans la coopération militaire que dans l’ouverture de ses liens avec la Jordanie, Israël respecte généralement les demandes de discrétion d’Amman.

L’exercice Blue Flag a débuté le 14 octobre et s’est terminé jeudi. Huit armées étrangères ont participé à l’exercice, qui, selon les responsables de l’armée de l’air israélienne, est le plus grand et le plus avancé des exercices aériens organisés en Israël à ce jour. En outre, des représentants d’un certain nombre d’autres pays étrangers, dont le commandant des forces aériennes des Émirats arabes unis, sont venus en Israël pour observer l’exercice.

L’exercice a opposé les neuf forces aériennes participantes à un ennemi fictif – Dragonland – leur demandant d’effectuer diverses missions, tout en faisant face à des avions ennemis, des missiles sol-air et d’autres menaces.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...