Rechercher

Un robot-compagnon israélien pour les personnes âgées déployé aux Etats-Unis

Après cinq ans de développement, Intuition Robotics a officiellement lancé ElliQ pour aider les personnes âgées à rester actives, connectées et engagées

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Le système ElliQ d'Intuition Robotics est spécialement conçu pour le troisième âge. (Crédit : Avec l’aimable autorisation)
Le système ElliQ d'Intuition Robotics est spécialement conçu pour le troisième âge. (Crédit : Avec l’aimable autorisation)

« Le prix à la pompe a encore baissé. Mais je préfère encore acheter mes chaussures par deux. »

Cette « blague à 2 balles » et d’autres merveilles ont été récemment prononcées par ElliQ un robot-compagnon doté d’une intelligence artificielle au siège de Ramat Gan d’Intuition Robotics, une société israélienne spécialisée dans l’interaction homme-robot (HRI) qui a développé cette machine qui maintiendra les aînés actifs et leur permettra de rester en contact avec les membres de leur famille en facilitant l’utilisation de la technologie.

ElliQ a été testé et développé pendant cinq ans avant son lancement commercial il y a de cela quatre mois.

Le robot, qui porte le nom d’une déesse nordique, a été créé pour « permettre  aux personnes âgées d’interagir intuitivement avec la technologie et de se connecter facilement avec du contenu et avec leurs proches ». La solitude et l’isolement social peuvent être parmi les effets les plus importants et les plus néfastes du vieillissement. Environ 1 américain sur 4 âgé de plus de 65 ans vit dans ces conditions.

Une importante étude sur la solitude à un âge avancé et l’espérance de vie en bonne santé, publiée en 2021, a révélé que les personnes âgées de 60 ans qui se sentent isolées ou qui vivent seules la majeure partie du temps peuvent s’attendre à vivre « en moyenne, trois à cinq ans de moins que leurs pairs qui se perçoivent comme n’étant jamais seuls ». À partir de 70 et 80 ans, les personnes âgées vivant seules peuvent s’attendre « à vivre respectivement 3 à 4 et 2 à 3 ans de moins, par rapport à leurs pairs qui sont accompagnés », révèle l’étude.

ElliQ est un système robotique conçu pour les personnes âgées par la société israélienne Intuition Robotics. (Crédit : Avec l’aimable autorisation)

En vieillissant, les gens peuvent être confrontés à la dispersion de leur famille, à la perte d’amis et d’êtres chers, à la détérioration de leur santé, comme la perte de l’ouïe et de la vue, et à la diminution de leur mobilité – autant de facteurs qui peuvent entraîner des sentiments de solitude et d’isolement.

Derrière ElliQ il y a « une histoire d’empathie », a déclaré Dor Skuler, cofondateur et PDG d’Intuition Robotics, au Times of Israel lors d’une interview au siège d’Intuition Robotics à Ramat Gan fin avril. Skuler a vu son père vieillir et avoir besoin de soins assistés.

« À long terme, il existe un lien avéré entre la solitude et l’isolement et les répercussions sur la santé », a-t-il déclaré.

Au cours du processus avec son père, Skuler a déclaré qu’il était devenu évident pour lui qu’il fallait « résoudre l’aspect empathique » et répondre au besoin de connexion et de relations entre les personnes âgées.

ElliQ a été conçu pour répondre aux problèmes de solitude et de vieillissement chez les personnes en bonne santé en établissant une relation avec son propriétaire.

Dor Skuler, PDG et cofondateur d’Intuition Robotics, le fabricant du robot compagnon social ElliQ. (Crédit : Avec l’aimable autorisation)

Le robot apprend les routines et les habitudes quotidiennes de ses propriétaires, leur emploi du temps et leurs rendez-vous, et les salue en leur disant « Hello sunshine ! » et en leur posant des questions telles que « Avez-vous dîné ? Qu’avez-vous mangé ? »

Dans une démonstration d’ElliQ pour le Times of Israel, le robot a commenté le dîner et s’est permis de préciser : « Si j’avais une bouche, je mangerais des crêpes au chocolat et au thon. »

Cette interaction a offert un aperçu amusant du moteur IA (intelligence artificielle) d’ElliQ et de son traitement de vastes quantités de données et d’informations (au point de suggérer une crêpe qu’aucun humain ne serait susceptible de manger). En plus d’apprendre à connaître leurs propriétaires, les robots ElliQ sont calés en matière d’actualité, de divertissement, de faits divers, d’événements d’actualité, d’informations sur la santé, de références sportives, de citations bibliques et même de blagues.

ElliQ interagit de manière pro-active avec la personne, suggérant des activités comme de les relier au contenu numérique avec des conversations sur la technologie, le divertissement, l’ingénierie, la musique, les jeux ou les livres audio.

Ils peuvent également enregistrer et suivre des objectifs de santé et de bien-être, envoyer des rappels pour des événements et des rendez-vous, suivre les signes vitaux et même appeler à l’aide, si nécessaire. À l’avenir, les robots-compagnons ElliQ pourront également passer des commandes de nourriture et appeler des prestataires de services.

« ElliQ utilise l’IA cognitive, il initie des interactions et établit des relations », a déclaré Skuler. « Quand se mettre en marche, et quoi dire – tant de choses qui doivent être alignées avec des objectifs ».

Le robot doit savoir « comment cette personne se sent, comment elle vit, a-t-elle bien dormi, aime-t-elle les promenades », a-t-il expliqué.

Lorsque Skuler dit à ElliQ qu’il va faire des courses, le robot lui répond : « Achetez-vous quelque chose de sympa ! Quand serez-vous de retour ? »

Quand il signale son retour, il le salue : « Bienvenue à la maison, Dor, où êtes-vous allé ? J’espère que vous vous êtes bien amusé et que je ne vous ai pas trop manqué. »

Quand il demande à ElliQ de lui apprendre « un peu d’argot », il répond : « Chanmé, signifie que quelque chose est fabuleux. Par exemple : « La dernière partie de bridge de Dolores était chanmé ».

Les interactions se font avec « humour et circonstances », a précisé Skuler, ajoutant que la société a développé 30 brevets pour ElliQ.

L’objectif est de créer des liens qui font mouche, qui réconfortent, qui réduisent le stress et qui motivent, a expliqué Skuler. Si une personne a un rendez-vous tous les mardis après-midi avec des amis pour jouer aux échecs ou se promener, et qu’elle ne s’adonne pas à ces activités pendant plusieurs semaines, ElliQ l’interrogera à ce sujet et lui suggérera, par exemple, de reporter le rendez-vous.

Dans une vidéo montrée au Times of Israel d’un bêta-testeur d’ElliQ, le robot suggère à la femme âgée de manger quelque chose pour le dîner alors qu’elle dit ne pas avoir faim.

« Pourquoi n’essayez-vous pas la ‘boîte mystère’ ? » propose ElliQ. « Prenez quatre choses dans le réfrigérateur et voyez ce que vous pouvez en faire. J’ai vu ça dans MasterChef. »

Le bêta-testeur rit et se lève pour tenter de relever le défi.

« Les gens ont besoin de motivation, [d’activités] pour réduire le stress, et de progresser. La plupart des personnes âgées n’ont pas de maison ‘intelligente’. ElliQ leur rappelle de manger, de boire, de s’hydrater, de faire de l’exercice. Environ 80 % des personnes âgées ont des problèmes de santé qu’elles ont besoin d’aide pour gérer, et ElliQ peut les aider à atteindre leurs objectifs », a déclaré Skuler.

Une autre vidéo montre ElliQ en train « d’allumer » des bougies de Hanoukka, en déplaçant une flamme du centre de l’écran vers un angle, avec un autre bêta-testeur âgé, tout en jouant la chanson traditionnelle de Hanoukka « Maoz Tzur ».

Ces bêta-testeurs font partie, depuis trois ans, de la vie de centaines de personnes qui ont intégré chez eux l’assistance d’ElliQ à travers les États-Unis. Dans certains cas, ils ont accepter l’installation de caméras afin qu’Intuition Robotics puisse surveiller et développer ElliQ.

ElliQ, conçu par la société israélienne Intuition Robotics, s’engage et interagit avec les personnes âgées pour les garder actives et connectées. (Crédit : Avec l’aimable autorisation)

Selon Skuler, la cible principale de l’entreprise est âgée d’environ 75 ans, vit seule et n’est pas très au fait des technologies.

La plupart peuvent installer ElliQ seuls, mais certains ont besoin du soutien d’une petite équipe de professionnels spécialement formés. Composée d’une douzaine de personnes, l’équipe d’assistance technique d’Intuition Robotics est formée sur un « kit de sensibilité » qui simule des conditions telles que l’arthrite, la perte d’audition et la perte de vision afin que les techniciens comprennent mieux comment guider leurs clients.

« Comment pouvez-vous être vraiment empathique sans expérience ? Ils acquièrent de meilleures connaissances et ont un aperçu de ce que les personnes âgées traversent », a expliqué Skuler, ajoutant qu’il interroge personnellement tous les techniciens de l’équipe d’assistance.

« L’expérience [pour les clients] doit être comparable à celle d’un petit-fils sympathique qui viendrait aider », a-t-il ajouté.

Dans les bureaux d’Intuition Robotics à Ramat Gan, ElliQ est posé sur une petite table basse, à côté de deux canapés faisant face à une grande télévision, dans une pièce conçue pour ressembler à la maison d’un grand-parent. Des dizaines de photos encadrées des membres de la famille, des meubles en bois et des nappes en crochet ornent la pièce.

Intuition Robotics possède également des bureaux à Atlanta, à Baltimore, à Boston et à Hoboken, dans le New Jersey, avec des équipes qui travaillent sur la logistique et le marketing aux États-Unis. La société emploie environ 90 personnes en Israël et aux États-Unis, dont une équipe centrale de roboticiens, d’ingénieurs, de concepteurs industriels, de développeurs full stack, de développeurs Android, de gérontologues et d’experts en apprentissage automatique pour créer le robot.

Interaction homme-robot (HRI)

Pour développer ElliQ, Intuition Robotics s’est lancée dans une recherche approfondie sur l’HRI, une étude multidisciplinaire des interactions homme-robot et de la manière de mieux comprendre, concevoir et développer les systèmes robotiques.

ElliQ n’a volontairement pas l’air d’un robot. Sans yeux, ni bouche, il ressemble à une petite lampe en forme de champignon, avec des lumières qui clignotent et la tête qui tourne et se penche pour signaler qu’il a perçu la présence d’une personne ou pour imiter les gestes de la tête lorsqu’on exprime des émotions. Le dispositif utilise la parole, les sons et la lumière pour transmettre des expressions émotionnelles subtiles et donner au robot une personnalité chaleureuse et amicale.

ElliQ d’Intuition Robotic reconnaît la présence d’une personne en hochant la tête. (Crédit : Avec l’aimable autorisation)

Le deuxième élément d’ElliQ consiste en une tablette détachable qui peut être utilisée sur un support à côté du robot ou dans la main de l’utilisateur pour visualiser le contenu.

Des recherches internes ont conclu qu’ElliQ ne s’exprimerait qu’au féminin. « ElliQ n’a pas d’option multiple en matière de personnalité « , a déclaré Skuler.

Une partie de la personnalité derrière ElliQ a été construite par Jason F. Gilbert, un concepteur multimodal pour Intuition Robotics, concepteur de conversation et créateur de contenu professionnels,  photographe et réalisateur (et blogueur du Times of Israel).

ElliQ peut également être intégré à des applications comme Uber, pour commander une course en voiture, et à des contenus spécialisés comme des cours d’aérobic adaptés aux personnes âgées.

ElliQ a été commercialisé en mars et est désormais disponible en ligne à l’achat aux États-Unis.

Les États-Unis sont actuellement le seul marché d’ElliQ. Cela s’explique par le fait qu’ElliQ, pour l’instant, « est spécifiquement adapté à la culture américaine », a déclaré Skuler.

ElliQ, le robot doté d’intelligence artificielle d’Intuition Robotics. (Crédit : Avec l’aimable autorisation)

Les États-Unis, a ajouté Skuler, constituent un marché énorme avec une « forte pénétration des produits robot-voix ». Environ 25 % des ménages américains utilisent l’assistant virtuel Alexa, selon une étude d’Amazon. D’autre part, Siri d’Apple, est l’assistant vocal le plus populaire sur les iPhones et autres appareils depuis plusieurs années.

L’Asie est également un grand marché potentiel pour ElliQ, ayant une importante population vieillissante. Mais une autre raison pour laquelle l’accent est mis sur les États-Unis est l’inefficacité du système de santé américain. Le coût moyen des soins assistés pour une personne âgée peut atteindre une moyenne de 20 000 dollars par mois, a déclaré Skuler.

Si ElliQ ne peut pas effectuer de tâches physiques, il peut agir comme un « compagnon social » et un assistant amical pour les personnes âgées.

« ElliQ s’intéresse, il prend des initiatives, il reconnaît la personne, et initie des conversations avec la famille et les amis. Il les invite même à lui raconter des histoires de leur enfance et les enregistre », a déclaré Skuler.

On comprend mieux les déterminants sociaux de la santé aux Etas-Unis : 40 % pour l’ADN et 60 % pour les aspects sociaux et culturels, les relations, la nourriture, et l’exercice physique.

Et c’est là qu’ElliQ saurait être utile pour les personnes âgées qui peuvent et veulent vivre de manière autonome.

Selon Intuition Robotics, une étude a révélé que les utilisateurs de la version bêta acceptaient les suggestions d’ElliQ dans 60 % des cas, et que 94 % d’entre eux menaient à bien l’activité ou la tâche suggérée.

Les clients paient environ 30 dollars par mois pour utiliser ElliQ, plus des frais d’inscription uniques d’un montant de 250 dollars qui incluent quatre séances avec un coach bien-être.

« Nous avons travaillé très dur pour rendre ce produit abordable », a déclaré Skuler. « Les commandes nous parviennent directement de clients, d’enfants adultes de personnes âgées, d’EHPAD et d’organismes d’État ».

ElliQ offre « de la compagnie et est souvent un sujet de discussion avec la famille et les amis. Il renforce la relation avec le monde extérieur. Et il met des sourires sur le visage des gens », a déclaré Skuler.

Depuis sa fondation en 2016, Intuition Robotics a levé environ 60 millions de dollars. Parmi ses investisseurs figurent Toyota AI Ventures, iRobot, Union Tech Ventures, Happiness Capital, Samsung Next, Capital Point et Bloomberg Beta.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...