Un romancier palestinien remporte le Prix international de fiction arabe
Rechercher

Un romancier palestinien remporte le Prix international de fiction arabe

Le précédent roman de Madhoun, "The Lady from Tel Aviv", avait été sélectionné pour le même prix en 2010

Rabai al-Madhoun (Crédit : Capture d’écran Vimeo)
Rabai al-Madhoun (Crédit : Capture d’écran Vimeo)

Le romancier Rabai al-Madhoun est devenu le premier Palestinien à remporter le Prix international de fiction arabe, surnommé le « Booker arabe », pour son roman « Destins: Concerto de l’Holocauste et de la Nakba ».

La Nakba (« catastrophe » en arabe), est le terme employé par les Palestiniens pour décrire leur exode après la création d’Israël en 1948.

L’attribution de la récompense, dotée d’une somme de 50.000 dollars (44.150 euros), a été annoncée mardi soir à Abou Dhabi qui a parrainé l’événement, soutenu par la Fondation du prestigieux prix Booker à Londres.

Le roman est divisé en quatre parties, simulant des mouvements de concerto, qui se rejoignent à la fin pour « traiter de questions liées à la Nakba, à l’Holocauste et au droit au retour » des Palestiniens, précise la brochure du concours.

Madhoun lui-même est né en Palestine en 1945 et a fui avec sa famille vers Gaza avant d’obtenir la nationalité britannique. Il travaille actuellement à Londres pour le quotidien saoudien Asharq Al-Awsat.

Le roman contient « des histoires de cinq villes palestiniennes », a dit l’écrivain, après avoir remporté le prix, en référence à des villes qui font aujourd’hui partie d’Israël.

L’histoire « m’a emmené dans ma ville natale, Ashkelon. J’ai erré dans Haïfa. J’ai crié depuis le mont Carmel: Oh, comment avons-nous perdu ce pays ! », a-t-il ajouté.

Le précédent roman de Madhoun, « The Lady from Tel Aviv », avait été sélectionné pour le même prix en 2010.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...