Rechercher

Un soldat et un poste militaire pris pour cibles par des tirs, près de Naplouse

Aucun blessé n'a été signalé suite à ces attaques revendiquées par le groupe terroriste La Fosse aux Lions. L’armée recherche activement les auteurs des tirs

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Illustration : Des soldats israéliens interviennent en Cisjordanie, tôt dans la journée du 3 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Illustration : Des soldats israéliens interviennent en Cisjordanie, tôt dans la journée du 3 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Un soldat chargé de la sécurité d’implantations a essuyé des tirs, dans le nord de la Cisjordanie, jeudi soir, peu avant que des Palestiniens armés ne s’en prennent à un poste militaire tout proche, a fait savoir l’armée israélienne.

Selon l’armée et les autorités locales, le coordonnateur de sécurité de l’implantation de Har Bracha effectuait une patrouille de routine lorsque des coups de feu ont été tirés dans sa direction. L’homme a immédiatement riposté.

Peu de temps après, des Palestiniens armés s’en sont pris à un poste militaire situé près de Naplouse.

Aucun blessé n’a été signalé, a fait savoir Tsahal.

Le groupe terroriste La Fosse aux Lions, basé à Naplouse, a revendiqué ces deux attaques en diffusant des vidéos peu claires des tirs.

Une branche locale du Jihad islamique palestinien a également affirmé avoir tiré sur des soldats, près de Naplouse à peu près au même moment, sans fournir de preuve.

Les soldats chargés de rechercher les suspects ont trouvé de nombreuses douilles, a indiqué Tsahal.

Ces derniers mois, de nombreuses attaques ont été menées par des Palestiniens armés contre des postes militaires, des soldats déployés le long de la barrière de sécurité en Cisjordanie, des implantations israéliennes ou des civils circulant sur les routes.

Ces attaques font écho aux opérations antiterroristes israéliennes menées depuis plusieurs mois, principalement dans le nord de la Cisjordanie, suite à des attentats terroristes qui ont fait 31 morts en 2022.

L’opération de Tsahal a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids quasi quotidiens. Elle a également fait plus de 170 morts parmi les Palestiniens en 2022, et trois autres depuis le début de l’année. La majorité ont été tués lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.