Un soldat juif inhumé 74 ans après sa disparition
Rechercher

Un soldat juif inhumé 74 ans après sa disparition

David Rosenkrantz, qui a réintégré la Californie vendredi, avait été tué à l'âge de 28 ans durant l'opération Jardin du marché aux Pays-Bas

Le sergent David Rosenkrantz du 82nd Airborne, pendant la Seconde guerre mondiale (Autorisation : Page à la mémoire de David Rosenkrantz)
Le sergent David Rosenkrantz du 82nd Airborne, pendant la Seconde guerre mondiale (Autorisation : Page à la mémoire de David Rosenkrantz)

Un soldat juif américain qui avait combattu pendant la Seconde Guerre mondiale et qui a été porté-disparu pendant plus de 70 ans a été enterré en Californie.

Le sergent David Rosenkrantz a été inhumé vendredi au Riverside National Cemetery, où quatre de ses frères reposent également, lors d’une cérémonie de funérailles organisée 74 ans après sa mort.

Les restes de sa dépouille ont été découverts et identifiés au mois de mars, à proximité de la ferme où il avait été tué, a fait savoir le Los Angeles Times.

Plus de 30 de ses proches – dont ses neveux et nièces, ses petits-neveux et petites-nièces et leurs enfants – ont assisté à l’inhumation, selon le Times.

Rosenkrantz était devenu un héros dans sa ville natale trois mois après avoir été envoyé en Europe en 1943, lorsque lui et un autre parachutiste avaient par erreur investi une unité italienne dont les 200 membres s’étaient rendus aux deux militaires américains.

Rosenkrantz avait été tué à l’âge de 28 ans lors de l’Opération jardin du marché aux Pays-Bas, lors d’un combat raconté dans un film réalisé en 1977 et intitulé « Un pont trop loin ».

Les plaques d’identité de Rosenkrantz, qui étaient estampillées de la lettre « J » pour « Juif », avaient été rendues à la famille au mois de mars 2012, selon un site consacré à sa mémoire mis en place par son neveu, le docteur Phillip Rosenkrantz.

Selon ce site internet, les plaques avaient été retrouvées peu de temps après la guerre par un agriculteur et transmises à l’armée américaine. Elles avaient alors été égarées puis retrouvées par les militaires en 2011, qui les avaient alors données à la famille.

Phillip Rosenkrantz a fait l’éloge funèbre de son oncle et il a reçu le drapeau américain plié qui a drapé le cercueil durant les funérailles.

« Cela fait 20 ans que j’attends ce jour », a-t-il dit dans son oraison, selon le Times. « Nous pouvons dorénavant tourner la page ».

Les restes du soldat ont été récupérés par des militaires canadiens à la ferme où il avait été tué et enterré, dans un cimetière de l’armée américaine, dans le sud des Pays-Bas. C’est un Néerlandais du nom de Ben Overhand qui, lorsqu’il était adolescent, avait commencé à tenter de retrouver les restes des soldats qui avaient aidé à libérer les Pays-Bas, qui a aidé à les découvrir en voyant le site consacré à Rosenkrantz. Ses recherches ont aidé à mener à la dépouille du soldat.

L’agence Defense POW/MIA, l’organisme fédéral responsable de la récupération des dépouilles soldats portés-disparus, a ainsi exhumé ces restes l’année dernière.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...