Rechercher

Un spectacle de danse de la troupe israélienne Bat Sheva perturbé par « BDS » à Lyon

Des évènements similaires contre la troupe israélienne avaient déjà eu lieu en 2015 et 2018, alors même que le directeur de la troupe s'est dit solidaire du peuple palestinien

La Batsheva Dance Company, en 2007. (Crédit : David Shankbone / CC BY-SA 3.0)
La Batsheva Dance Company, en 2007. (Crédit : David Shankbone / CC BY-SA 3.0)

Un spectacle de danse de la troupe israélienne Bat Sheva, actuellement en tournée, a été perturbé mardi 31 mai à la Maison de la danse à Lyon, ont rapporté différentes sources, dont des associations anti-Israël.

Avant le début du spectacle, des militants du mouvement « Boycott, désinvestissement et sanctions » ont brandi des drapeaux palestiniens et une banderole « Bat Sheva ambassadeur de l’apartheid » à l’entrée de la salle, alors même que la troupe n’est pas politisée.

Ils ont ensuite réitéré pendant le spectacle : deux militants ont envahi la scène et d’autres ont crié dans les tribunes, tous avec des drapeaux. Une séquence de l’épisode a été publiée sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, Philippe Meyer, président du B’nai B’rith a jugé l’évènement « inacceptable » et écrit que « la culture ne devait pas être souillée par la haine ».

Il a également alerté le ministère de l’Intérieur, la préfecture du Rhône et la Ville de Lyon, les taguant dans son message.

Le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme a également publié un communiqué dans lequel il s’est insurgé contre cette action.

La troupe israélienne Bat Sheva est régulièrement ciblée par le BDS France et, déjà, en 2018, des militants anti-Israël avaient perturbé un spectacle à Lyon. En 2015, le mouvement avait appelé au boycott d’un spectacle de la troupe à l’Opéra de Paris.

Compagnie de danse moderne et de danse contemporaine israélienne, Bat Sheva a été fondée en 1964 par la chorégraphe Martha Graham. Elle est basée à Tel Aviv.

La compagnie est dirigée par le chorégraphe Ohad Naharin depuis 1990. Elle se produit régulièrement à l’étranger, avec sa performance « Decadance ». Elle a accueilli plusieurs personnalités du monde de la danse comme Anna Sokolow, Gary Bertini, Robert Cohan et plus récemment Lisi Estaràs et Bobbi Jene.

En 2019, Ohad Naharin avait affirmé à la radio militaire israélienne qu’il soutiendrait le mouvement BDS si cela pouvait apporter quelque chose.

« J’ai toujours dit que si boycotter une de mes représentations améliorerait la situation dans les territoires ou apporterait une solution au conflit, je soutiendrai moi-même le boycott », avait-il déclaré. « Le BDS a un programme auquel je m’identifie. Ils sont contre l’occupation. »

Le mouvement BDS affirme viser à « travailler pour mettre fin au soutien international à l’oppression des Palestiniens par Israël et faire pression sur Israël pour que le pays se conforme au droit international ».

Selon ses critiques, dont de nombreux chefs d’État, l’organisation s’oppose en fait à l’existence d’Israël dans son ensemble et représente une couverture à l’antisémitisme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...