Un stage d’anti-terrorisme en Israël attire les touristes
Rechercher

Un stage d’anti-terrorisme en Israël attire les touristes

Avec l'assentiment des autorités israéliennes, une association entraîne des touristes aux techniques de l'anti-terrrorisme

Une brigade anti-terrorisme de l'armée israélienne à Gush Etzion lors d'un exercice, le 2 avril 2014 (Crédit : Gershon Elinson/Flash 90)
Une brigade anti-terrorisme de l'armée israélienne à Gush Etzion lors d'un exercice, le 2 avril 2014 (Crédit : Gershon Elinson/Flash 90)

Cette formation avait créé quelques remous : des anciens militaires israéliens des forces spéciales qui forment des civils venus du monde entier, aux techniques anti-terroristes israéliennes, de plus, dans un village situé dans les territoires disputés…

Mais les touristes continuent d’affluer à ces « sessions de démonstration et de formation aux techniques anti-terroristes, » explique Francetvinfo.

Notamment celle de l’école Caliber 3, située dans un village du Gush Etsion dont les 2 heures de formation coûtent 110 dollars. Être formé à l’anti-terrorisme en 2 heures, est-ce possible ?

« Ce stage est plus une démonstration qu’un apprentissage », où le spectaculaire n’est jamais très loin, constate le journaliste qui assiste à cette séance entouré ce jour-là de juifs mexicains et vénézuéliens : tirs à l’arme automatique, attaque terroriste déjouée par les anciens membres des forces spéciales.

La part des touristes français et européens, parmi les 20 000 participants annuels ? Il y en a, mais guère plus qu’avant les attentats ayant ensanglanté Paris et Londres ces dernières années.

« On a le même nombre de personnes qui viennent de là-bas, mais on voit un changement dans leur perception, explique Yoav Fleishman, de Caliber 3 à Francetvinfo. Ils se sentent beaucoup plus impliqués parce que c’est quelque chose qui les a touchés. Ce n’était pas le cas il y a quelques années. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...