Un tank aurait traversé une autoroute alors que l’équipage dormait à l’intérieur
Rechercher

Un tank aurait traversé une autoroute alors que l’équipage dormait à l’intérieur

Tsahal enquête sur un "événement grave" au cours duquel un char d'assaut a traversé la route 40 dans le sud du pays, alors que les militaires étaient apparemment endormis

Des soldats israéliens se trouvent dans la tourelle d'un char de combat Merkava près du kibboutz de Nahal Oz, le long de la frontière avec la bande de Gaza, le 20 juillet 2018. (AFP PHOTO / JACK GUEZ)
Des soldats israéliens se trouvent dans la tourelle d'un char de combat Merkava près du kibboutz de Nahal Oz, le long de la frontière avec la bande de Gaza, le 20 juillet 2018. (AFP PHOTO / JACK GUEZ)

L’armée israélienne a ouvert une enquête sur la façon dont un équipage de chars s’est apparemment endormi et a, d’une manière ou d’une autre, mis son char en marche, ce qui lui aurait fait faire marche arrière sur une route très empruntée du sud du pays avant de s’arrêter.

Personne n’a été blessé lors de l’incident de dimanche soir lors d’un cours de commandement de char à la base de Shizafon, à environ 75 kilomètres au nord de la ville touristique d’Eilat.

L’armée a décrit l’incident comme une « grave violation des règles de sécurité » et a déclaré qu’il faisait l’objet d’une enquête.

L’incident s’est produit au cours d’une semaine d’exercices sur le terrain lorsqu’un commandant de char a quitté le char et a ordonné à son équipage d’attendre en serrant le frein de stationnement. Il est revenu 20 minutes plus tard pour découvrir que le char d’assaut n’était pas là où il l’avait laissé, selon le site d’information Ynet.

Une recherche rapide a permis de trouver le char Merkava de 65 tonnes à environ 600 mètres de l’endroit où il aurait dû se trouver, après avoir apparemment traversé une zone déserte et une section de la route 40, la principale artère de circulation nord-sud qui relie Eilat au reste du pays.

Exercice d’entraînement de blindés à la base militaire de Shizafon dans le sud d’Israël, le 30 juin 2009 (Doron Horowitz/Flash90)

L’équipage est soupçonné de s’être endormi dans le char et d’avoir desserré le frein, ce qui a permis à cette imposante machine de se déplacer sans que les soldats s’en rendent compte.

La radio israélienne a rapporté que le char a failli écraser des soldats et que c’était un « miracle » que personne n’ait été blessé.

Dans le passé, des incidents au cours desquels des équipages de chars se sont endormis lors d’exercices d’entraînement se sont déjà produits, a déclaré un ancien combattant du corps de blindés au Times of Israel.

Selon un communiqué de Tsahal, il n’y a pas eu de dégâts ni de victimes et une enquête sera diligentée « pour en tirer les leçons afin d’éviter que des incidents similaires ne se reproduisent à l’avenir ».

Ces derniers mois, l’armée a essuyé des critiques pour des questions de sécurité lors d’exercices d’entraînement, dont un incident la semaine dernière au cours duquel un soldat en mission de navigation s’est noyé en tentant de traverser un torrent en crue à cause des fortes précipitations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...