Une aide-soignante des Philippines arrêtée pour le meurtre d’une femme âgée
Rechercher

Une aide-soignante des Philippines arrêtée pour le meurtre d’une femme âgée

Les soupçons de la famille sont apparus après que l'infirmière a recouvert la caméra de sécurité avec un autocollant peu de temps avant que la santé de la victime ne se détériore

Une séquence d'une caméra de sécurité montre une aide-soignante courant l'objectif d'une caméra peu de temps avant la mort de la personne âgée dont elle avait la charge (Capture d'écran : YouTube)
Une séquence d'une caméra de sécurité montre une aide-soignante courant l'objectif d'une caméra peu de temps avant la mort de la personne âgée dont elle avait la charge (Capture d'écran : YouTube)

Une aide-soignante originaire des Philippines a été arrêtée dans la nuit de mercredi, soupçonnée d’avoir tué une femme de 93 ans dont elle s’occupait, ont fait savoir les autorités.

Jane Calimlim, 33 ans, aurait tué cette femme âgée au mois de décembre dans la banlieue de Tel Aviv, à Givatayim.

Pendant la shiva, les membres de la famille de la défunte ont noté le comportement étrange de l’aide-soignante et se sont souvenus de propos tenus par la victime avant sa mort, selon un reportage diffusé sur la Douzième chaîne.

« Elle avait commencé à se plaindre de l’aide-soignante. Elle m’avait demandé à ne pas rester seule avec elle », s’est rappelé la fille de la défunte, qui n’a pas été identifiée, devant les caméras de la chaîne d’information.

La famille a alors revu des images enregistrées par les caméras installées dans l’appartement, remarquant que Calimlim avait placé un autocollant sur l’une d’elle dont l’objectif était dirigé sur le lit de la femme âgée.

« Le jour où elle a mis l’autocollant sur la caméra, l’état de santé de ma mère a immédiatement commencé à se détériorer », a raconté la fille de la défunte. « Le jour suivant, son état a fini de se dégrader, elle a perdu conscience, elle a été amenée à l’hôpital et elle est morte peu après son arrivée. »

« Je n’ai aucun doute sur le fait qu’elle a assassiné ma mère », a-t-elle dit.

La police estime que la femme a voulu bénéficier financièrement de la mort de la femme et elle a précisé que cette dernière s’était contredite pendant les interrogatoires, selon des informations parues dans les médias en hébreu.

La cour des magistrats de Tel Aviv a prolongé jeudi la détention de Calimlim jusqu’à dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...