Une femme enceinte blessée dans une attaque au couteau à Tekoa
Rechercher

Une femme enceinte blessée dans une attaque au couteau à Tekoa

La victime est blessée dans la partie supérieure de son corps ; le terroriste adolescent a été grièvement blessé sur les lieux,

Des soldats israéliens près de l'implantation de Tekoa, en Cisjordanie, où une femme enceinte a été poignardée lundi 18 janvier 2016. (Crédit : Josh Davidovich/The Times of Israel)
Des soldats israéliens près de l'implantation de Tekoa, en Cisjordanie, où une femme enceinte a été poignardée lundi 18 janvier 2016. (Crédit : Josh Davidovich/The Times of Israel)

Un terroriste palestinien adolescent a poignardé lundi une femme enceinte dans l’implantation de Tekoa en Cisjordanie, au sud est de Jérusalem, la blessant modérément.

L’attaquant de 15 ans a été grièvement blessé par un civil armé après avoir fui la scène, devant un entrepôt de vêtements de la communauté. Bien que l’armée israélienne ait initialement annoncé sa mort, elle a plus tard amendé son communiqué, déclarant qu’il avait été évacué vers un hôpital pour être soigné.

Les services du Magen David Adom (MDA) ont annoncé qu’ils avaient été appelés pour soigner une femme d’une trentaine d’années, Michal Froman, pour des blessures sérieuses dans le haut du corps. Elle est la belle-fille du rabbin Menachem Froman, un ancien rabbin de la communauté qui était connu comme un militant pacifiste.

« Dans l’une des rue de l’implantation, nous avons vu une femme d’environ 30 ans assise dans une voiture. Elle était pleinement consciente, après avoir été poignardée dans la rue », a déclaré Yoni Silman, du MDA.

« Les gens l’ont mis dans la voiture car elle souffrait de blessures à l’arme blanche dans le haut du corps, a-t-il continué. Nous l’avons mise dans l’ambulance et lui avons administré un traitement médical. Elle était dans un état modéré et stable. »

Froman, qui est enceinte, a été évacuée au centre médical Shaare Zedek de Jérusalem. Son état de santé avait initialement été décrit comme « sérieux ». Son état de santé avait initialement été décrit comme « sérieux ». Après chirurgie, l’hôpital a annoncé que Froman n’était plus en danger de mort, et que le fœtus était stable.

Après avoir poignardé la femme, le terroriste a fui la scène et a été blessé par les forces de sécurité près d’une ferme de chevaux voisine. Il était entré dans Tekoa par un trou de la clôture, selon des rapports.

Des informations contradictoires circulaient sur l’état de l’attaquant palestinien, des sources médicales israéliennes affirmant qu’il était grièvement blessé et en cours d’évacuation sur un hôpital israélien alors que le ministère de la Santé palestinien l’annonçait comme mort.

Des rapports ont annoncé qu’il avait environ 18 ans, et résidait à Bethléem, située non loin de là.

Probablement par précaution, il a été demandé aux résidents de Tekoa de rester chez eux et de fermer la porte à clé jusqu’à l’indication de plus d’information.

Dans un message SMS, l’implantation a également demandé aux résidents qui emploient des travailleurs palestiniens de les emmener en dehors de la communauté.

« A la lumière de l’évaluation de la situation et à la suite des récentes attaques terroristes, des mesures de sécurité ont été prises dans les communautés du bloc Etzion et tous les travailleurs palestiniens doivent quitter les communautés, sir ordre du commandant de la brigade régionale, le colonel Roman Gofman », a déclaré un parte-parole de l’armée israélienne au Times of Israel.

Il n’y a pas d’indications que le terroriste ait été employé dans l’implantation.

L’attaque intervient un jour après qu’un terroriste palestinien a poignardé à mort une femme dans sa maison de l’implantation d’Otniel, au sud de Hébron.

Dafna Meir, 38 ans, mère de six enfants dont deux adoptés, aurait apparemment attrapé l’attaquant afin de protéger trois de ses enfants qui étaient dans la maison au moment de l’attaque. Elle est rapidement morte de ses blessures. Le terroriste a fui, déclenchant une chasse à l’homme massive pour l’arrêter.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...