Une grenade de l’ère des croisades retrouvée dans le centre d’Israël
Rechercher

Une grenade de l’ère des croisades retrouvée dans le centre d’Israël

Une famille a montré des artefacts en métal provenant de la mer retrouvés par le père

Une grenade à main qui serait vieille de centaines d'années, a récemment été donnée à l'AAI, dans une photo publié le 22 août 2016 (Crédit : Amir Gorzalczany / Israel Antiquities Autorities)
Une grenade à main qui serait vieille de centaines d'années, a récemment été donnée à l'AAI, dans une photo publié le 22 août 2016 (Crédit : Amir Gorzalczany / Israel Antiquities Autorities)

Une grenade à main en métal datant de l’ère médiévale et un couteau vieux de 3 500 ans faisaient partie des objets métalliques repêchés par un chalut et qui se sont amassés dans une maison dans le centre d’Israël jusqu’à récemment, a annoncé l’Autorité des Antiquités d’Israël lundi.

Les objets ont été récemment remis à l’Autorité des Antiquités d’Israël (IAA) par une famille dont le défunt père avait récupéré ces objets lorsqu’il travaillait à la centrale électrique de Hadera.

Les objets ont été révélés lors que la famille Maliah de Givatayim dans le centre d’Israël a invité l’IAA chez eux pour qu’elle examine les objets en métaux qui appartenaient au défunt Marcel Mazliah.

La grenade aurait été remplie de feu grégeois, refermée et jetée sur un ennemi, une arme qui était commun en Israël entre le 11ème et le 14ème siècle de notre ère.

Elles étaient utilisées par les croisés pendant les périodes mamelouke et ayyoubide, selon l’IAA.

Une ancienne grenade à main en métal qui fait partie d'une collection d'objets métalliques présentée par une famille de Givataim à l'Autorité des Antiquités d'Israël en août 2016 (Crédit : Diego Barkan / IAA)
Une ancienne grenade à main en métal qui fait partie d’une collection d’objets métalliques présentée par une famille de Givataim à l’Autorité des Antiquités d’Israël en août 2016 (Crédit : Diego Barkan / IAA)

La curatrice de l’IAA Ayala Lester a ajouté qu’ils avaient retrouvé une tête de couteau vieille de 3 500 ans, des mortiers et des morceaux de bougeoirs et des goupilles.

Ces objets seraient tombés par-dessus bord d’un navire marchand pendant la période islamique, a indiqué l’IAA.

« Ces objets auraient été fabriqués en Syrie et amenés en Israël », a expliqué Lester. « Ces trouvailles prouvent que le commerce de métaux existait à cette époque ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...