Une journaliste juive bombardée d’injures antisémites par des partisans de Trump
Rechercher

Une journaliste juive bombardée d’injures antisémites par des partisans de Trump

Après avoir écrit un profil peu flatteur de l’épouse du candidat, Julia Ioffe est menacée avec des discours d’Hitler et des photos d’Auschwitz

Le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump et son épouse Melania Trump au NBC Town Hall du Today Show le 21 avril 2016 à New York. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images/AFP)
Le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump et son épouse Melania Trump au NBC Town Hall du Today Show le 21 avril 2016 à New York. (Crédit : Spencer Platt/Getty Images/AFP)

Une journaliste a annoncé vendredi qu’elle avait reçu une pluie d’emails et d’appels téléphoniques de partisans du candidat républicain à la présidentielle Donald Trump, après la publication d’un profil qu’elle a écrit au sujet de l’épouse de Trump, Melania, dans GQ Magazine.

Julia Ioffe, qui est juive, a déclaré que la haine dont elle a fait l’objet depuis la publication de son article lui a rappelé le racisme que sa famille a connu en Russie avant d’immigrer aux Etats-Unis il y a 26 ans.

L’article d’Ioffe raconte l’histoire de Melania, de ses racines slovènes à sa relation avec l’homme qui, a priori, pourrait bien devenir le nominé républicain pour l’élection présidentielle de 2016.

Mais l’article a pris un ton peu flatteur dans la description de Melania ou de son mari, et a été critiqué par ses objets comme « encore un autre exemple des médias malhonnêtes et de leurs articles fourbes ». Et quand les réponses colériques des fans de Trump ont commencé à arriver dans la boîte de réception, le fil Twitter et le téléphone de Ioffe, beaucoup d’entre elles ont pris une pente clairement raciste.

Un utilisateur de Twitter a superposé son visage sur une photo d’un détenu d’Auschwitz, sous le titre « Julia Ioffe au camp Trump ».

Une autre personne lui a envoyé un email avec une caricature antisémite, avec un homme juif exécuté.

Elle a reçu plusieurs coups de fils menaçants, avec une personne jouant un discours d’Hitler au téléphone. Elle a aussi été appelée par un service de nettoyage d’homicide, qui lui a dit qu’une commande avait été faite pour elle.

Beaucoup de ceux qui l’ont agressée sur internet ne la traitaient que de « youpin ». Le site internet suprématiste blanc The Daily Stormer a écrit un blog à son sujet intitulé « L’impératrice Melania attaquée par la dégoûtante youpine russe Julia Ioffe dans GQ ! »

« C’est troublant, a-t-elle déclaré jeudi soir au Guardian. J’ai commencé ma journée avec le sens de l’humour mais au final, après quelques coups de téléphone comme ça, avec des personnes jouant des discours d’Hitler, et les images, et les gens me disant que mon visage aurait l’air bien sur un abat-jour, il est difficile de rire. »

« Si c’est ainsi que les partisans de Trump passent à l’action, qu’arrivera-t-il quand la presse cherchera des affaires de corruption, par exemple, ou critiquera sa politique ? »

Ioffe a caractérisé les réponses à son article comme une « m*rde antisémite horrible que je n’avais vue qu’en Russie. »

« Il y a 26 ans aujourd’hui, ma famille est venue aux Etats-Unis depuis la Russie. Nous avons quitté la Russie parce que nous fuyions l’antisémitisme », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...