Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Une société marocaine veut investir davantage dans la high-tech israélienne

UM6P Ventures cherche des start-ups israéliennes pour compléter son portefeuille dans les domaines de la biotechnologie, de l'agro-technologie et des protéines alternatives

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Yasser Biaz, PDG de la société marocaine UM6P Ventures, s'exprimant lors du sommet mondial des investisseurs OurCrowd à Jérusalem, le 15 février 2023. (Crédit : Tomer Foltyn/OurCrowd)
Yasser Biaz, PDG de la société marocaine UM6P Ventures, s'exprimant lors du sommet mondial des investisseurs OurCrowd à Jérusalem, le 15 février 2023. (Crédit : Tomer Foltyn/OurCrowd)

La société marocaine de capital-risque (SCR) UM6P Ventures cherche à étendre ses investissements dans le secteur de la high-tech israélienne pour aider à mettre à l’échelle les solutions biotechnologiques en Afrique.

« Israël est un champion dans de nombreux domaines de la deep-tech (technologie avancée) et nous sommes actuellement en train d’examiner et d’évaluer quelques start-ups en Israël », a déclaré le PDG Yasser Biaz au Times of Israel en marge du sommet mondial des investisseurs OurCrowd, à Jérusalem. « Nous prévoyons d’ajouter au moins quatre start-ups israéliennes cette année, en plus des deux qui sont déjà dans notre portefeuille. »

Biaz, qui visite Israël pour la première fois, a déclaré que UM6P cherche à investir dans des start-ups en phase de démarrage dans des domaines tels que la biotechnologie et les protéines alternatives liées à l’agriculture (AgriTech) et au secteur du marché alimentaire alternatif (FoodTech).

Basée à Casablanca, UM6P a été fondée pour promouvoir l’esprit d’entreprise et stimuler l’innovation scientifique au Maroc et en Afrique. La société de capital-risque en phase de démarrage investit dans des start-ups de pré-série A et exploite deux fonds : l’un qui se concentre sur la transformation numérique principalement en Afrique et l’autre qui se spécialise dans les solutions deep-tech.

En 2022, la société a investi dans une vingtaine de start-ups. Son fonds deep-tech est axé sur l’agriculture et l’alimentation, l’eau et l’énergie, la pharmacie et la médecine, ainsi que l’intelligence artificielle et la cyber-sécurité.

Biaz fait partie d’une délégation d’entreprises high-tech du Maroc qui comprend des start-ups de divers secteurs et industries, notamment la FinTech, l’IA, les drones, le métaverse et le Web3 et l’énergie solaire, ainsi que des technologies pour la condition physique, la formation, les ressources humaines et l’immobilier.

La délégation a été coordonnée par le responsable du développement commercial d’OurCrowd Arabia, Youssef Seffar, en coopération avec le gouvernement marocain.

Biaz a noté que depuis qu’Israël et le Maroc ont formalisé leurs liens en 2020, dans le cadre des Accords d’Abraham, la coopération a commencé à porter ses fruits.

L’année dernière, UM6P a réalisé des investissements dans deux start-ups israéliennes. En juillet, le fonds de capital-risque a investi dans ClimateCrop, basée à Ness Ziona, qui utilise la technologie d’édition du génome pour les cultures et les arbres afin de stocker plus de carbone et d’énergie pour produire des rendements plus élevés et augmenter l’offre de céréales.

En novembre, UM6P a participé à un tour de financement d’amorçage de 2 millions d’euros pour la société Biotic, basée à Césarée, qui a mis au point un processus respectueux de l’environnement pour produire des polymères PHBV (PHA), qui peuvent remplacer le plastique. Ce polymère bactérien est produit à partir d’algues marines cultivées naturellement.

« L’investissement dans la deep-tech, malgré le capital disponible et la volonté d’investissement, a été relativement naissant ou muet en Afrique », a déclaré Biaz.

« Nous investissons dans des technologies très précoces où les autres investisseurs ne vont pas. Ainsi, la start-up israélienne bénéficiera de notre soutien et nous bénéficierons de leur expertise. »

Biaz a ajouté que la société de capital-risque est également en pourparlers avec Start-Up Nation Central (SNC), une organisation à but non lucratif qui suit l’industrie israélienne de la high-tech, et l’Autorité de l’Innovation israélienne (IIA).

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.