Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Une start-up israélienne lève 60 M de dollars pour de nouveaux recrutements

Pontera, une firme de fintech à Tel Aviv, a développé un logiciel aidant à améliorer la gestion des comptes de retraite ; elle pourra ainsi embaucher plus de 50 employés en 2024

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

(Personnes travaillant dans la finance, illustration, via Shutterstock)
(Personnes travaillant dans la finance, illustration, via Shutterstock)

Pontera, une start-up de fintech qui a développé une plateforme de logiciel visant à aider les conseillers financiers à mieux gérer les comptes de retraite, a indiqué jeudi qu’elle avait levé 60 millions de dollars de nouveaux financements qui lui permettront d’élargir ses opérations de recherche et de développement à Tel Aviv.

La start-up, qui a des bureaux à Tel Aviv et à New York, n’a pas dévoilé les détails de sa valorisation mais, selon des informations parues dans les médias israéliens, certaines estimations laissent entendre qu’elle s’élèverait à 550 millions de dollars.

A la tête de ce cycle de financement, Iconiq Growth, investisseur technologique mondial qui a placé son argent dans des compagnies comme Uber, AirBnB et Zoom, avec la participation de Lightspeed Venture Partners, Collaborative Fund, Hanaco Ventures, The Founders Kitchen et Blumberg Capital. La firme a levé un total de 160 millions de dollars jusqu’à présent.

Pontera est une entreprise fondée en 2012 sous le nom de Feex par son directeur-général, Yoav Zurel, son vice-président produits, David Weisz, son chef des opérations Eyal Halachmi et son président Uri Levine. Sous la tutelle de Levine, qui avait cofondé Waze, la start-up a initialement développé une plateforme de renseignement financier sur la base du crowdsourcing pour aider à réduire les frais induits par les banques, les courtiers et les maisons d’investissement sur les comptes d’investissement ou sur les comptes de retraite.

La firme a été rebaptisée Pentera au mois de février 2022, après avoir collecté 80 millions de dollars. Elle a alors changé d’orientation dans son travail, passant de la commercialisation d’une plateforme servant d’outil de comparaison gratuit pour les consommateurs au développement d’un logiciel visant à aider les conseillers financiers à gérer les fonds de retraite et autres types d’actifs dans les entreprises et à améliorer les rendements financiers de ses clients.

Pontera a fait savoir que depuis son dernier cycle de financement, l’année dernière, son revenu annuel avait été multiplié par quatre.

« L’entrée de certains des investisseurs les plus connus dans le monde entier dans un partenariat et dans les investissements de Pontera ne font que confirmer ce que nous avons toujours su : à savoir que certains des meilleurs talents technologiques dans le monde se trouvent ici, en Israël », a commenté Zurel, qui a fait remarquer que les investissements témoignaient de la confiance portée à l’international dans le secteur israélien de l’industrie high-tech.

Le cycle de financement s’est terminé au mois de novembre et ce, alors même qu’Israël est actuellement en guère contre le Hamas dans la bande de Gaza, une guerre qui a commencé le 7 octobre. La start-up a annoncé que les capitaux serviraient à investir dans sa technologie et à renforcer ses personnels en Israël et aux États-Unis.

Pontera a indiqué prévoir d’élargir ses opérations de R&D en Israël et de recruter plus de 50 employés qui intègreront ses services de cybersécurité, de génie logiciel, d’analyse de données et de gestion de produit. L’entreprise s’est d’ores et déjà installée dans un nouveau bureau, plus grand, au sein de l’État juif et elle recherche de nouveaux locaux aux États-Unis alors que le nombre de ses personnels est passé à 220 contre 120 en 2022 – il a presque doublé – avec la majorité, ou 65 %, qui travaille à Tel Aviv.

Pontera a indiqué que sa plateforme avait gagné en pertinence aux États-Unis à un moment où le pays fait face à une crise dans les retraites et dans la mesure où les Américains auront besoin de plus en plus de s’appuyer sur les comptes de retraite offerts par le biais de leurs employeurs, dans les années à venir.

Parmi les utilisateurs de sa plateforme, Dynasty Financial Partners, dont le siège est en Floride et qui représente plus de 300 conseillers financiers. La firme devrait superviser cent milliards de dollars d’actifs pour ses clients à l’horizon du mois de juillet 2024, notamment en comptes de retraite qui seront gérés par le biais de Pontera.

« Nous établissons des partenariats avec des investisseurs qui reconnaissent l’importance de la crise des retraites et qui reconnaissent aussi le rôle tenu par Pontera, qui aide tous les jours à garantir l’avenir financier des individus », a commenté Zurel.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.