Une vidéo sur les origines et l’évolution du mythe du « complot judéo-maçonnique »
Rechercher

Une vidéo sur les origines et l’évolution du mythe du « complot judéo-maçonnique »

Le site Conspiracy Watch a synthétisé un siècle et demi de fantasmes et de persécutions dus à ce mythe popularisé par la Russie tsariste, l'URSS et d'autres régimes totalitaires

Depuis l’Ancien régime français, jusqu’à l’actuel gouvernement italien, les rites de passages initiatiques et secrets de la Franc-maçonnerie « n’ont cessé de nourrir le soupçon et l’imaginaire du complot, » affirme le site Conspiracy Watch qui consacre une courte vidéo à ce phénomène.

Quand l’Église la considérait comme « hérétique ou diabolique », les antisémites l’accusaient d’être au service des Juifs, « un mythe qui culmine dans la première moitié du 20e siècle avec la diffusion d’un faux document ‘Les protocoles des Sages de Sion’ rédigées par la police du Tsar ».

Capitaliste pour les Soviétiques, communiste pour l’Espagne de Franco, la plupart des critiques et des fantasmes qui entourent ses activités ne prennent généralement pas en compte « les divisions » qui existent entre les différentes branches de la franc-maçonnerie, note Conspiracy Watch.

Reprenant un des credos du fascisme italien, la coalition du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue d’extrême-droite qui a accédé au pouvoir en Italie a signé en mai dernier un « code éthique » interdisant aux personnes appartenant aux loges maçonniques d’accéder à une place dans l’exécutif.

En février 2016, Elie Hatem, alors conseiller politique de l’ancien président du Front national Jean-Marie Le Pen, accusait les « sionistes et francs-maçons » de contrôler « l’opinion publique » et les médias en France.

On dénombre aujourd’hui 140 000 francs-maçons en France.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...