Une ville du New Jersey dédommage un employé municipal victime d’antisémitisme
Rechercher

Une ville du New Jersey dédommage un employé municipal victime d’antisémitisme

L'employé s'est dit victime de harcèlement : de la propagande nazie était déposée sur son bureau, ses collègues lui disait qu'il aurait dû avoir un numéro tatoué sur le bras

Le comté de Wall, dans le New Jersey. (Crédit : capture d'écran Google View)
Le comté de Wall, dans le New Jersey. (Crédit : capture d'écran Google View)

Un comté du New Jersey va dédommager un ancien employé, à hauteur d’1,25 million de dollars après des allégations selon lequel il aurait été victime, à plusieurs reprises, de harcèlement antisémite.

Samedi, la Commission du comté de Walla a accepté de dédommager Brandon Jacobs, ancien employé municipal aux travaux publics et à la perception d’impôts, selon Asbury Park Press.

Jacobs, qui a pris sa retraite à cause d’un handicap en 2016, a porté plainte en 2015 contre le comté, affirmant qu’il était victime de harcèlement de la part de la part de ses collègues, « quasi-quotidiennement », a indiqué le journal.

Il aurait reçu sur son bureau de la propagande nazie, fait l’objet d’injures comme « F*** Jew » et « Jewbacca », et certains lui disait qu’il aurait dû avoir un numéro tatoué sur le bras, selon l’article.

Jacob a déclaré que ce harcèlement lui a porté atteinte mentalement et physiquement, l’obligeant à partir à prendre une retraite précoce en raison d’un handicap.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...