USA : le président de la Chambre des représentants va démissionner
Rechercher

USA : le président de la Chambre des représentants va démissionner

John Boehner a annoncé la nouvelle aux membres du groupe républicain lors d'une réunion à huis clos au Capitole

John Boehner et Benjamin Netanyahu  Jérusalem - 1er avril 2015  (Crédit : AFP)
John Boehner et Benjamin Netanyahu Jérusalem - 1er avril 2015 (Crédit : AFP)

Le président républicain de la Chambre des représentants américaine, John Boehner, va démissionner fin octobre, sous pression de l’aile la plus conservatrice de sa majorité qui l’accusait de compromissions idéologiques, a annoncé vendredi un proche conseiller à la surprise générale.

« Il est fier de ce que cette majorité, et sa présidence, ont accompli, mais pour le bien du groupe républicain et de l’institution, il démissionnera de la présidence et de son siège au 30 octobre », a expliqué sous condition d’anonymat un collaborateur.

« Le Speaker Boehner vient d’annoncer en réunion de groupe qu’il démissionnerait comme Speaker et (de son siège au) Congrès à la fin du mois d’octobre », avait révélé sur Twitter le représentant républicain Bill Huizenga, comme d’autres collègues.

John Boehner fait les frais d’une rébellion qu’il n’a jamais réussi à dompter. L’essor du Tea Party en 2010 avait permis au parti républicain de conquérir la majorité à la Chambre, mais au prix de l’élection au Congrès de dizaines d’élus déterminés à suivre une ligne intransigeante contre le président Barack Obama et ses alliés démocrates.

L’affrontement interne au parti avait conduit à la fermeture partielle de l’Etat fédéral en octobre 2013, provoqué par les ultra-conservateurs du Tea Party, qui avaient refusé de soutenir la stratégie des chefs républicains, dont John Boehner.

Son départ expose de façon spectaculaire les divisions profondes qui persistent au sein du parti, et qui s’intensifient à l’approche d’une date butoir budgétaire, le 1er octobre, début de la nouvelle année budgétaire.

Ses troupes se déchirent sur le financement de l’Etat fédéral, plusieurs dizaines d’ultra-conservateurs menaçant de provoquer une nouvelle paralysie fédérale afin de couper les fonds à la grande organisation de planning familial Planned Parenthood.

Signe de l’impopularité de John Boehner chez les conservateurs, des centaines de participants à une conférence conservatrice ont ovationné la nouvelle vendredi dans un hôtel de Washington, applaudissant à tout rompre et huant le nom de l’intéressé.

John Boehner, 65 ans, avait été élu au Congrès en 1991 et était devenu président de la Chambre en janvier 2011. Il représente une circonscription de l’Ohio.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...