Valls : Paris « mettra toute sa force à protéger les Juifs de France »
Rechercher

Valls : Paris « mettra toute sa force à protéger les Juifs de France »

Une soirée hommage à Yitzhak Rabin, assassiné il y a 20 ans, a été organisée à l'Hôtel de ville de Paris

Le Premier ministre français Manuel Valls prononce un discours le 9 janvier 2016 près de l'Hyper Cacher, lors d'une cérémonie organisée par le Conseil des institutions juives de France (Conseil représentatif des institutions juives de France) CRIF pour rendre hommage aux victimes de l'attaque sur le supermarché le 9 Janvier 2015.
(Crédit : AFP / POOL / JACQUES DEMARTHON)
Le Premier ministre français Manuel Valls prononce un discours le 9 janvier 2016 près de l'Hyper Cacher, lors d'une cérémonie organisée par le Conseil des institutions juives de France (Conseil représentatif des institutions juives de France) CRIF pour rendre hommage aux victimes de l'attaque sur le supermarché le 9 Janvier 2015. (Crédit : AFP / POOL / JACQUES DEMARTHON)

« Les Juifs sont encore et toujours pris pour cibles, victimes d’un antisémitisme virulent qui se dissimule derrière la haine d’Israël », a indiqué M. Valls devant plusieurs centaines de personnes réunies à l’Hôtel de Ville de Paris pour commémorer la mémoire du Premier ministre isaélien et prix Nobel de la paix, assassiné le 4 novembre 1995.

L’antisémitisme « frappe au Proche-Orient. Il frappe aussi l’Europe. Et la France mettra, et met toute sa force pour protéger les Juifs de France, pour faire que les Français juifs, qui sont légitimement attachés à la terre d’Israël comme ils aiment leur pays la France, regardent toujours la France comme leur mère-patrie », a ajouté M. Valls.

Après avoir rendu hommage à « l’engagement absolu, passionné » de M. Rabin, le Premier ministre français a expliqué que la France et Israël étaient « deux nations soeurs » dont l’amitié est « exigeante et honnête ».

Il faut « avancer ensemble en suivant l’horizon » que M. Rabin avait esquissé, a ajouté M. Valls, celui « d’une paix durable au Proche-Orient, établie entre deux Etats, Israël et la Palestine, aux frontières sûres et reconnues. Deux Etats vivant côte-à-côte dans la sécurité. Deux peuples enfin prêts à dépasser les antagonismes et à bâtir un avenir commun ».

« C’est pour cette solution que nous, vieux pays d’Europe, qui connaissons si bien le prix de la guerre mais aussi la force de la réconciliation, ne cesserons de plaider », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...